Nouvelles

La saison 2012-2013 du TNM

Le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) a dévoilé aujourd’hui sa saison 2012-2013

Communiqué de presse: Avec Les Femmes savantes, des comédiens de haute voltige se tiendront en équilibre entre le monde des bas instincts et les hautes sphères du savoir en jouant la musique joyeuse des dialogues savoureux de Molière. Mise en scène: Denis Marleau.

Michel  Marc Bouchard a rencontré pendant une nuit de rêve dans une Suède inventée, une reine éprise d’amour et de pouvoir. Christine, la reine garçon un être hors du commun, excessif, traversé par les grandes forces qui façonnent le destin d’un être humain. Mise en scène: Serge Denoncourt.

Il y a des reines nourricières, mais il y aussi des jeunes rois qui ne veulent pas disparaître avant d’avoir conquis l’univers. Drôle, sublime, profondément humain, Le roi se meurt, inclassable chef-d’œuvre, illumine tout le théâtre d’Ionesco. Mise en scène: Frédéric Dubois

Dans une langue éblouissante, Nancy  Huston libère la parole audacieuse et sulfureuse d’une Jocaste reine et refait brillamment l’histoire d’Œdipe à la lumière de tout ce que le féminin porte de désir, de volupté et d’amour. Mise en scène: Lorraine Pintal

Lorsqu’on se promène tout près du TNM, on entend encore Le Chant de Sainte Carmen de La Main que Michel Tremblay, René Richard Cyr et Daniel Bélanger ont ravivé, car tout dans la puissante fable de cette Main qui ne veut pas disparaître appelle la fusion du théâtre et de la musique.  

Et, en 6e choix à l’abonnement, une prestigieuse invitation internationale : La Douleur, portée par l’étonnante comédienne française Dominique Blanc qui s’approprie, sous la direction électrisante de Patrice Chéreau, la langue si riche de Marguerite Duras dans un solo qualifié de coup au cœur théâtral au moment de sa présentation en France.  

Et que serait le théâtre sans tous ces comédiens et comédiennes, ces puissants révélateurs des imaginaires des auteurs et des metteurs en scène qui se réinventent, soir après soir ? Et tous ces concepteurs et conceptrices qui traduisent en son, en lumière et en images ces univers, les magnifiant par leur poésie ?

Tous les détails au http://www.tnm.qc.ca/

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *