Nouvelles

Louise Naubert récipidiendaire du prix John Hirsch du Conseil des arts de l’Ontario

Communiqué de presse: Le Conseil des arts de l’Ontario a annoncé aujourd’hui que la torontoise Louise Naubert a remporté le prix John Hirsch de mise en scène. Le prix de 5 000 $ lui sera remis le lundi 23 avril 2012, à 18 heures, à l’Alliance Française de Toronto.

Notez que JEU vous proposera très bientôt un entretien avec Louise Naubert, sur la page des « Théâtres francophones du Canada », sur ce site web.

Importante metteure en scène et comédienne franco-ontarienne maintes fois primée, Louise Naubert est reconnue pour sa puissante vision et sa démarche pluridisciplinaire qui dépasse les limites du langage. Depuis 2007, à titre de directrice artistique du Théâtre La Tangente à Toronto, Louise Naubert met en scène des pièces de théâtre et des spectacles de poésie et chansons. Au fil de sa carrière, elle a interprété plus d’une cinquantaine de rôles, notamment dans plusieurs pièces du Théâtre français du Centre national des Arts (CNA) aussi bien à Ottawa qu’à Montréal et à Québec. En 2003-2004 et 2004-2005, elle a interprété le rôle titre du Moine noir, nouvelle de Tchekhov adaptée, scénographiée et mise en scène par Denis Marleau, d’après une traduction d’André Markowicz et Françoise Morvan. Il s’agissait d’une coproduction du Théâtre français du CNA, du Manège Mons / Centre dramatique (Belgique), du Festival Borderline (dans le cadre de « Lille 2004, capitale européenne de la culture ») et de la compagnie de création théâtrale UBU (Montréal). En 2000, son adaptation et sa mise en scène des Cascadeurs de l’amour, récit poétique de Patrice Desbiens, ont valu au Théâtre La Tangente le premier Masque de la production franco-canadienne, prix octroyé par l’Académie québécoise du théâtre. Louise Naubert a récemment adapté et signé la mise en scène de Comment on dit ça, t’es mort, en anglais?, d’après le récit poétique No Man’s Land, de Claude Guilmain. En mai 2012, elle sera à la Schaubühne de Berlin grâce à une résidence offerte par le Théâtre français du CNA.

Le jury, qui a choisi la lauréate à l’unanimité, a déclaré : «Louise Naubert est une artiste dont on attend toujours l’œuvre suivante avec impatience. Elle a une solide vision personnelle et une démarche distincte. La forme et les thèmes qu’elle adopte ouvrent la voie à des réflexions qui transcendent la condition humaine et se situent souvent au-delà de la parole.»

Le comité du prix chargé de proposer les candidatures et de sélectionner le lauréat se composait des cinq professionnels du milieu du théâtre suivants : Pablo Felices-Luna (St. Catharines, Ont.), Simon Joynes (Simcoe, Ont.), Ruth Madoc-Jones (Toronto, Ont.), Yvette Nolan (Toronto, Ont.) et 
Pier Rodier (Ottawa, Ont.).

    Le Fonds commémoratif John Hirsch a été créé en 1989 grâce à un legs au Conseil des arts de l’Ontario. Le prix John Hirsch de mise en scène rend hommage à l’un des plus éminents metteurs en scène du Canada. Le prix de 5 000 $ est attribué tous les trois ans à un metteur en scène prometteur de l’Ontario pour favoriser son évolution professionnelle.

    John Hirsch est né en Hongrie en 1930. À 16 ans, il a commencé à monter des spectacles de marionnettes dans les camps de réfugiés d’une Europe ravagée par la guerre et sa passion pour la mise en scène a été à l’origine de sa carrière. Il immigre au Canada en 1947. En tant que metteur en scène et professeur, il voyage aux quatre coins du Canada et des États-Unis et occupe notamment pendant cinq ans les fonctions de directeur artistique du Festival de Stratford.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *