Nouvelles

La programmation complète du Carrefour international de théâtre de Québec est dévoilée

Communiqué de presse: La programmation du 13e Carrefour international de théâtre de Québec a été dévoilée ce matin.

 «La programmation est traversée par une question essentielle qui se trouve au cœur des préoccupations humaines, que l’on soit jeune ou moins jeune: celle de la transmission. Hérédité, culture, éducation, patrimoine, identité, mémoire, valeurs… Qu’est-ce qui nous a été transmis malgré nous, volontairement ou non, et que pouvons-nous ou voulons-nous transmettre et comment?». C’est dans ces mots que Marie Gignac, directrice artistique du festival, souligne la trame qui relie les spectacles du festival 2012.

18 jours dans l’univers de la création artistique

En ouverture, le 24 mai et les deux soirs suivants, les festivaliers pourront voir ou revoir Où tu vas quand tu dors en marchant…2, le grand spectacle extérieur présenté dans le quartier Saint-Roch. Offert gratuitement, cet événement se déploie en cinq vastes tableaux et rassemble près de 150 artistes et artisans sous la coordination artistique de Frédéric Dubois. Depuis 2009, plus de 80 000 spectateurs se sont enthousiasmés pour les spectacles déambulatoires créés par le Carrefour!

Du 25 au 29 mai, le Théâtre Niveau Parking présente Angoisse cosmique ou le jour où Brad Pitt fut atteint de paranoïa, du dramaturge danois Christian Lollike. Trois individus s’interrogent avec angoisse sur le sort de la planète et l’inutilité de leurs actions. Puis, ils se prennent à croire que Brad Pitt pourrait faire LE film qui ferait prendre conscience de l’urgence de la situation. Cette comédie féroce dénonce le cynisme, le renoncement, l’inaction. En résonance avec la pièce, Michel Nadeau a proposé au Carrefour une exposition intitulée Les héros de l’ombre. Vingt personnalités de la ville de Québec ont choisi une personne qu’elles admirent pour les actions qu’elle pose, des actions qui ont un impact sur le monde qui les entoure. Leurs photos seront affichées au cœur de la ville pendant le festival.

Les 28 et 29 mai, le Carrefour a invité Nini Bélanger et Pascal Brullemans à présenter Beauté, chaleur et mort. Ensemble sur scène comme dans la vie, ils témoignent de la perte d’un nouveau-né, le leur. Une œuvre qui repousse les limites de la représentation. La gravité est au rendez-vous, mais encore davantage la tendresse, la pudeur et l’humour.

Suivra L’affiche, les 29, 30 et 31 mai, un spectacle courageux de Philippe Ducros qui explore le conflit israélo-palestinien avec un œil sensible au quotidien des deux camps. À travers des tableaux coup-de- poing, le spectateur comprend les effets de ce conflit sur les êtres vivant, aimant et mourant de chaque côté du mur.

Du 30 mai au 2 juin, ce sera enfin au tour des gens de Québec de voir Traces. Depuis sa création en 2006, de Montréal à Séoul, en passant par Barcelone et Paris, sans compter les centaines de représentations toujours en cours aux États-Unis, Les 7 doigts de la main ont conquis tous les publics et récolté de nombreuses distinctions. Devant l’ultime cataclysme qui menace la race humaine, les artistes de Traces nous précipitent dans un univers circassien aux allures de fête apocalyptique où l’attrait du risque flirte avec le désir de vie.

L’année dernière, l’Argentin Claudio Tolcachir nous avait présenté, en grande première canadienne après une vaste tournée de plus de 1 000 représentations, l’hilarante et très touchante famille Coleman. Il nous revient cette année avec son univers déjanté. Cette fois, le Teatro Timbre 4 dépeint l’improbable rapprochement d’êtres maladroits que tout désunit… El viento en un violin sera présenté du 30 mai au 2 juin.

Après avoir raflé les honneurs du prestigieux Festival Fringe d’Édimbourg et émerveillé la critique et le public new-yorkais, Leo se pose à Québec le 1er juin pour cinq représentations, en grande première canadienne. Véritable petit bijou, Leo, mis en scène par Daniel Brière, repose non seulement sur le talent exceptionnel de son interprète Tobias Wegner, mais aussi sur un hallucinant jeu de projections qui défie les lois de la gravité. 

Du 5 au 9 juin, les spectateurs pourront voir le charismatique entertainer Rick Miller à l’œuvre dans son plus récent solo Rick Miller : vendu (v.f. de Hardsell 2.0). Cinq ans après avoir créé la version française de Bigger than Jesus, le Carrefour international de théâtre est très fier d’accueillir la grande première de la version française de cette performance qui pulvérise les frontières du one-man-show! D’un côté, Miller le citoyen candide et bon père de famille, de l’autre, son alter ego cynique et sadique, qui dénonce ses contradictions de consommateur à la conscience élastique. 

En conclusion, trois spectacles signés Wajdi Mouawad : Des Femmes, Seuls et La Sentinelle. Le 6 juin, pour un soir seulement, le Carrefour accueille La Sentinelle, un cri du poète lancé dans le chaos du monde, à travers la voix, la sensibilité et la présence fascinante de Jane Birkin, l’artiste et la femme engagée. Ce chant de compassion et de mémoire est né de l’amitié et de l’admiration mutuelle de Birkin et de Mouawad.

Seuls sera présenté les 7 et 8 juin. Ce spectacle rend hommage à Robert Lepage et fait écho à son œuvre à travers un personnage qui, tentant de rédiger une thèse sur le sujet, se retrouve confronté aux thèmes mêmes qui jalonnent les créations de son idole : la filiation, la solitude, la recherche de soi, la quête de l’autre, le voyage et la relation à l’art. Une rare occasion, la première à Québec, de voir Wadji Mouawad en solo sur scène. 

Pour clore sur une note éclatante ce 13e Carrefour et en gage de son attachement envers le public de Québec, Wajdi Mouawad présente l’intégralité de son cycle Des Femmes : Les Trachiniennes, Antigone et Électre, trois des illustres tragédies du poètes grec Sophocle, portées par une distribution éblouissante. Près de 25 siècles après leur création, ces tragédies monumentales sont toujours aussi criantes de vérité! Une occasion unique, le dimanche 10 juin.

Une invitation à la découverte

En plus des spectacles, le Carrefour offre une foule d’activités tout au long du festival : lectures, table- ronde, projections, entretiens avec les artistes, etc. « Nous aimons faire du Carrefour un grand lieu de rassemblement tant pour les professionnels que pour les festivaliers » a conclu Mme Dominique Violette, directrice générale, en invitant les gens à participer à la grande fête du théâtre.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *