Nouvelles

La saison 2012-2013 de Premier Acte est dévoilée

Communiqué de presse: Le Théâtre Premier Acte, à Québec, a dévoilé sa saison 2012-2013: du sensible à l’absurde, du drôle au trash, du ludique au poétique. 

À l’affiche:

Bash

Du 11 au 15 septembre 2012 

Spectacle déambulatoire ou presque… 

Présentée en première francophone nord-américaine ,Bash est l’une des premières pièces de Neil LaBute, auteur américain joué régulièrement à Broadway.  

C’est une troupe de Montréal, Théâtre Néo-Trique, qui propose de sortir en dehors des murs de Premier Acte, dans le quartier Saint-Roch où le meilleur côtoie le pire.  Trois lieux propices à la confession: Dans un hôtel, un homme d’affaires se confie : entre la pression de la performance au travail et sa vie de père de famille, il a dû faire un choix cruel… Dans un lieu mystérieux, une femme raconte l’histoire d’amour passionné et impitoyable qu’elle a vécu avec son professeur alors qu’elle était à l’école secondaire. Et finalement, au bout du parcours, dans un restaurant, un couple mormon vous relate une de leurs plus inoubliables soirées entre amis, qui coïncide avec leur sixième anniversaire de rencontre. Seulement, les amoureux ne sont pas blancs comme neige… 

Le départ du parcours se fera au Théâtre de la Bordée… c’est tout ce qu’on sait pour l’instant. 

 

Jusqu’à la lie

Du 25 septembre au 13 octobre 2012

Texte d’Amélie Bergeron qui mentionne qu’elle a basé ses écrits à partir des désirs que l’on a en soi. Ces désirs, rêves qui nous poussent à agir de certaines façons, à aller un peu trop loin parfois aussi. Cela peut nous pousser dans la cour du voisin et empiéter sur ses volontés et ses désirs.  Un bar de quartier, un soir de tempête. Marie s’apprête à fermer quand un homme entre se réfugier. Il n’est pas là par hasard. Trempé, il se laisse servir un café. Sympathique, il l’amène à parler d’elle, puis elle de lui, mais rapidement la conversation dérape et les entraîne tous les deux à la croisée de leurs chemins, à ce point de non-retour où il faut tout jouer pour ne pas tout perdre. 

 

Viande

Du 23 octobre au 10 novembre 2012 

Maxime Robin qui nous a pondu le très beau texte de la pièce Iphigénie en auto, présenté plus tôt dans la saison de Premier Acte, récidive avec un autre texte, qui cette fois-ci, se rapproche d’un film d’horreur transposé au théâtre…Pour avoir un avant-goût de cette pièce, elle sera présentée en laboratoire dans les Chantiers du Carrefour international de Théâtre, le vendredi 1er juin prochain. 

Deux inconnus rencontrés dans un bar passent la nuit ensemble.  Comme un chat et une souris, naviguant habilement entre vérité et mensonge, ils apprennent à s’apprivoiser. Entre le sexe, la bouffe et la violence, les amants s’ouvrent.  Mais le piège, lui, se referme. Qui est le chat et qui est la souris? Et l’histoire est un peu basée sur celle du petit Chaperon rouge, mais avec, qui sait, des rôles inversés peut-être… 

 

L’hiver dedans

Du 20 novembre au 8 décembre 2012 

Ayant remporté en 2010 prix Première oeuvre de Première Ovation, soit la bourse pour le meilleur premier texte pour un jeune dramaturge. 

Deux appartements aux murs mitoyens et deux voisins, qui ne se connaissent pas. Un ingénieur civil et une artiste visuelle.   L’hiver dedans parle de ces catastrophes implosives qui trouent le corps de l’intérieur et laissent entrer le vent. Et raconte comment ces ouragans émotifs, ces tremblements de peur, ce tsunami d’amour nous prennent par surprise quand on s’y attend le moins. Une tempête de neige sans fin s’abat sur la ville. Reclus dans leur appartement, les deux voisins qui ne se connaissent pas partagent pourtant bien plus qu’ils ne le pensent… 

Cette pièce parle d’imaginaire, celui-là même permet de détruire les murs dans lesquels nous vivons.  

Texte et Mise en scène : Maryse Lapierre 

 

Charme

Du 15 janvier au 2 février 2013 

Lauréate du prix Première oeuvre de Première Ovation en 2009, ce texte de Joëlle Bond sera enfin présenté comme pièce de théâtre. Son deuxième texte Le Cardigan de Gloria Esteban a été joué en 2010 et on peut penser que cette histoire-ci sera tout aussi succulente. 

En 1966, Line Ducharme s’inscrit à des cours de personnalité féminine dans l’espoir de transformer sa vie. C’est le point de départ de Charme, un tableau féminin des années 1940 à aujourd’hui, qui propose une réflexion sur notre rapport au beau et au superficiel. L’histoire de quatre femmes qui, à des époques différentes, font de leur mieux pour être heureuses et devenir meilleures. Une comédie dramatique qui pose avant tout un regard humoristique et ironique sur les soucis féminins des cinquante dernières années. 

 

Le Voyage de Tchékhov à Sakhaline

Du 5 au 9 février 2013 

Premier Acte est très fier de cette première collaboration avec les gens du LANTISS à l’Université, où la techno et les marionnettes sont mises à contribution dans cette pièce très originale. 

Anton Tchékhov, 30 ans, auteur russe et médecin, très malade (tuberculeux) quitte Moscou pour se rendre à6 310 kilomètresde là, sur l’île de Sakhaline, où l’on retrouve des milliers de prisonniers russes. Un voyage de 3 mois, où, en train, en bateau, en charrette, et même à pied, il traverse l’immense Russie afin d’aller recenser les 10 000 bagnards de Sakhaline. 

Cette biographie imaginaire, tirée de la correspondance et du théâtre de Tchékhov, est mise en scène dans un univers où la technologie se marie à la poésie des marionnettes traditionnelles. Les marionnettes à tige, à tringle (avec une tige et des fils), à gaine (dans la main) et également des ombres. Le tout prend forme sur une scène qui est robotisée, manipulée à distance avec les ordinateurs, afin de changer les différents décors. 

 

merZsonaTe

Du 19 février au 2 mars 2013 

Le Club pour l’Amélioration de la Culture(CAC) vous convie à une fête absurde et jubilatoire, à une manifestation déroutante d’inspiration dada, à des situations cocasses et loufoques, à une série d’explosions vocales et sonores, à un incroyable délire verbal: bienvenue à merZsonaTe, spectacle inspiré de courts textes du poète et artiste allemand Kurt Schwitters. 

En 1919, Schwitters peint le tableau Merzbild I, tableau pour lequel il a découpé la partie centrale du mot «?Kommerzbank?» dans une annonce imprimée qu’il a ensuite collée sur sa toile. Puis, rejeté par le Club Dada de Berlin et voulant créer un art total embrassant tout aussi bien l’architecture, le théâtre, la peinture que la poésie, il crée un mouvement artistique auquel il donne simplement le nom de «?merz?». 

Depuis 2009, le CAC garde en vie l’esprit de ce mouvement en présentant au moins une manifestation merZienne par année. Lors des Chantiers du Carrefour International de Théâtre 2012, il sera possible de voir une de ces manifestations, avec  Le Bain de merZ, le 3 et 4 juin, à la piscine du Centre Lucien-Borne. 

Texte  Kurt Schwitters 

Mise en scène : Philippe Savard 

 

Le Bras canadien et autres vanités

Du 12 au 30 mars 2013 

Le Bras canadien et autres vanités vous invitent à débarquer sur la planète d’un Petit Prince désabusé qui se heurte à une bande de touristes en manque de magie. Cette comédie épique, poétique et baroque est un appel joyeux et ludique nous invitant à réfléchir à notre propre condition. 

Atlas le Titan qui échappela Terre, une chanteuse jazz qui fait le tour du monde les yeux fermés, la dompteuse d’un lion huppé qui rêve d’un vieux baobab, voilà quelques-uns des personnages qui composent cette joyeuse parade théâtrale, bordélique, mais pleine de sens et d’émotions. Comme un cirque où tous ont droit à leur tour de piste, Le Bras canadien et autres vanités est une invitation au voyage et aussi à la réflexion devant un monde où les mystères disparaissent sous le joug de notre inconscience et de notre modernité. Si le désir de l’homme d’atteindre le cœur de l’univers est admirable, les conséquences qu’entraîne ce désir sont parfois irréversibles. 

Production :  Des miettes dans la caboche 

Texte  Jean-Philippe Lehoux 

Mise en scène : Fabien Cloutier 

 

Trainspotting

Du 9 au 27 avril 2013 

Adaptation théâtrale du roman et aussi du film Trainspotting, traduction et adaptation du premier roman d’Irvine Welsh, par Wajdi Mouawad. 

C’est une comédie grinçante qui nous propulse dans l’étrange univers de la drogue. Structuré sous forme de monologues ultradynamiques, explosifs, ce récit extravagant raconte l’odyssée d’un groupe d’amis, des toxicomanes à Édimbourg, qui se droguent pour casser l’ennui. Ils sont unis par un amour fraternel, qui recherche le bonheur et qui pose un regard lucide sur leur condition d’héroïnomanes. 

Marc, un jeune chômeur, qui essaie de réintégrer le marché du travail, mais y arrive mal.

Sigboy qui est un de ses amis, cinéphile et un tombeur de filles.

Spod un gentil crétin qui fait partie de la bande

Big B qui est ultradangereux et souffre de problèmes d’agressivités.

Tommy, un adepte de musculature, mais ne prend pas d’héroïne.

Allison, une jeune mère monoparentale, qui tente de concilier sa vie de mère de famille et sa position d’héroïnomane.

Production : Collectif FIX 

Texte  Irvine Welsh 

Traduction et adaptation  Wajdi Mouawad 

Mise en scène : Marie-Hélène Gendreau 

 

Également, en plus de la saison courante, Premier Acte s’associe à Entr’actes et à Capitaine Caverne présente… pour diffuser Nid d’Coucou- 4eédition, les 14 et 15 décembre 2012. Un concept d’improvisation éclaté où la compétition, le vote et le pointage n’existe plus. Les improvisateurs d’Entr’actes se mêlent à divers invités du milieu théâtral pour vous offrir un spectacle inusité et complètement survolté.

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *