Nouvelles

Billy (les jours de hurlement) | Fabien Cloutier

Vient de paraître, chez Dramaturges Editeurs, Billy (les jours de hurlement), de Fabien Cloutier. Notez que la pièce, dans une mise en scène de Sylvain Bélanger, est toujours à l’affiche du Théâtre La Licorne.

Arrière de couverture:

La nuit dernière, il est tombé quarante centimètres de neige. Et ça tombe encore. Ce matin, il fait moins 27 degrés et pendant que ses parents mangent des beignes et boivent du café à l’intérieur, Billy est laissé seul dans l’auto. Une femme le voit. Une femme décide que ça suffit. Une femme décide d’aider Billy. Elle veut parler. Ce matin, un homme, lui, est résolu à se faire justice dans une garderie. Il veut parler. Ce matin, une autre femme attend qu’on lui livre un babillard. Un babillard. Encore. Depuis plusieurs mois. Ce matin, on décide que ça suffit. Ce matin, ça hurle de partout.
 
Avec cette pièce, l’auteur Fabien Cloutier fait déferler la vague contaminante d’une colère construite de toutes pièces par les préjugés, les idées reçues et l’ignorance crasse de l’autre. Billy déploie sur scène une véritable catharsis collective, un «chiâlage» habile et libre, devenu sport national, à la fois jouissif et contagieux. Billy, c’est le quotidien inhabituel de gens ordinaires qui cherchent aussi à se faire justice et qui jappent, confortablement attachés.

À propos de l’auteur:

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2001, Fabien Cloutier a joué dans près d’une trentaine de productions théâtrales. Remarqué en 2005 pour sa performance dans Oùsqu’yé Chabot?, qu’il signe lors des Contes urbains du Théâtre Urbi et Orbi, il développe rapidement une forte dépendance à l’écriture et nous offre coup sur coup trois textes-ouragans qui nous transforment à leur contact.

Récipiendaire du Prix Gratien-Gélinas 2011 pour Billy [Les jours de hurlement], Fabien Cloutier livre une parole qui égratigne, qui écorche, mais qui se révèle aussi une rassurante et essentielle reconnaissance de nos convictions les plus profondes. Son spectacle Scotstown, un solo de contes à l’humour cru et décapant, et son dernier solo, Cranbourne, qualifié de «tour de force» par la critique, sont tous deux publiés chez Dramaturges Éditeurs.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *