Nouvelles

Apprivoiser la modernité théâtrale | Lucie Robert

Récemment paru, aux éditions Nota Bene: Apprivoiser la modernité théâtrale, de Lucie Robert. 

Arrière de couverture:

Le rideau s’ouvre sur une période encore obscure de la culture théâtrale du Québec. Lucie Robert réunit dans cette anthologie une douzaine de pièces de théâtre en un acte, écrites par autant d’auteurs différents et jouées sur les scènes montréalaises de 1902 à 1931. Les études théâtrales, comme les études littéraires, connaissent mal le premier tiers du XXe siècle, qu’elles tendent à réduire à ses enjeux idéologiques ou encore à une sorte de modernité vernaculaire perceptible dans les formes plus populaires que sont le cinéma, le vaudeville et le burlesque. Entre son appréhension de la tradition propre au XIXe siècle et sa quête de la modernité, qui émergerait dans le second tiers du XXe siècle, l’histoire a donc laissé comme un vide qui se voit maintenant comblé.

Comme la poésie, qui se découvre être l’expérience du langage et l’expression de la vie intérieure du poète, comme le roman, qui se découvre être l’expérience d’un point de vue singulier et qui déploie un personnage en devenir, l’écriture dramatique cherche désormais à exprimer le caractère profondément dramatique en soi de l’expérience humaine. Rien n’illustre mieux cette transformation que l’émergence de la pièce en un acte, inscrite dans la brièveté de ce moment où l’individu est aux prises avec son destin. Celle qui s’écrit au Québec, de 1902 à 1931, révèle aussi ce mouvement, que le présent recueil engage les lecteurs à découvrir.

À propos de l’auteure:

Lucie Robert est professeure au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Chercheure au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), elle est la codirectrice de La vie littéraire au Québec.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *