Nouvelles

Quarante jours avec Jean Vilar

Paru récemment, aux éditions Lansman : Quarante jours avec Jean Vilar, de Paul Lera. 

Arrière de couverture :

Il y a un peu plus d’un demi-siècle, un jeune homme, habitant Besançon, étudiant en lettres et passionné de théâtre pratiqu alors en amateur, proposait à la Fondation Zellidja, dont il avait déjà été boursier, d’effectuer un nouveau voyage au pays… du théâtre. C’est le monde de Jean Vilar et du Théâtre National Populaire que le jeune Paul Lera voulait pénétrer. Non en observateur aux mains blanches mais en serviteur impliqué. Il offrit donc ses services, bénévoles, puisque c’était une des conditions de la bourse sollicitée. Ce journal de bord des quarante jours de tournée d’été avec Jean Vilar et sa troupe est un condensé de l’important rapport remis à la Fondation au terme de son voyage.

Commentaire de l’éditeur :

Nous sommes très heureux d’accompagner cette plongée originale dans le petit monde du TNP cher à Jean Vilar à travers ce “rapport de stage”. Paul Lera, jeune amoureux de théâtre obtient en 1955 une bourse pour accompagner Jean Vilar et sa troupe à Marseille, Avignon et Venise. Il note dans le détail tout ce qui le frappe, le touche, l’étonne. Cet ouvrage qui s’adresse non à des spécialistes mais à des amateurs de théâtre, se lit comme un récit, voire comme un roman dont on reconnait les héros parce qu’ils deviendront des grands de nos salles et de nos écrans. Noiret, Casarès, Darras… et bien d’autres. Complète l’ouvrage de Laurence Abel Jean Vilar raconté aux jeunes… et aux autres paru chez nous l’an dernier.

À propos de l’auteur:

En 1962 Paul Lera fonde la Compagnie Les Nouveaux Troubadours. Sous le regard bienveillant de Jean Vilar, Chansons et ballades fut le premier spectacle off du Festival d’Avignon. Faire entendre la voix des poètes, telle est la vocation de la compagnie, devenue en 1990 Théâtre des deux Sources. Comédien, poète, metteur en scène, enseignant, Paul Lera sut magnifiquement transmettre la poésie et vivre en poésie. C’est ce chemin exigeant et passionnant que les acteurs-poètes du Théâtre des deux Sources continuent.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *