Nouvelles

Yukonstyle de Sarah Berthiaume

Double événement autour du singulier Yukonstyle de Sarah Berthiaume: il est rare qu’un texte d’une jeune auteure soit créé dans un théâtre national, mais que dire lorsque ce même texte est à la fois créé en France et quelques semaines plus tard au Québec, dans deux mises en scènes différentes? Célie Pauthe crée en effet le texte tellurique de Sarah Berthiaume le 28 mars à La Colline – théâtre national, à Paris (jusqu’au 27 avril) et Martin Faucher monte également cette pièce à partir du 8 avril au Théâtre d’Aujourd’hui (jusqu’au 4 mai). Une occasion unique de voir deux lectures d’une même œuvre. Autre événement pour Théâtrales: inventer avec le soutien de ces deux théâtres un livre franco-québécois, disponible des deux côtés de l’Atlantique.

Perdus dans l’espace immense et mystérieusement évocateur du Yukon, tout au nord du Canada, à la frontière de l’Alaska, quatre personnages s’arc-boutent sur leurs vies quotidiennes. Ces quatre solitudes déracinées dans cet État «plus grand que la vie» sont quelque peu à l’écart du monde. Pourtant, là-bas aussi, la machine à broyer les hommes est en marche depuis longtemps et l’individualisme tente de faire progresser son cours dans cette bourse à la survie. Mais une force inconsciente les poussera inexorablement à se rapprocher pour mieux s’épauler: la dignité des humbles et des exilés réels ou d’eux-mêmes. La langue lyrique et baroque de Sarah Berthiaume est un français québécois traversé d’un anglais world culture. Elle propose un périple concret dans cet État du Nord, en même temps qu’un voyage symbolique aux racines des autochtones, pourtant éloignés des rives du détroit de Béring. Comme un cousinage amarré depuis des lustres dans l’esprit des gens.

Communiqué de presse des Éditions Théâtrales

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *