Nouvelles

La saison 2013-1014 de La Chapelle est dévoilée

Le Théâtre La Chapelle dévoilait hier sa saison 2013-2014. Coup d’oeil:

 

  • AINSI PARLAIT…

 Groupe Gravel Lepage / Étienne Lepage et Frédérick Gravel /Montréal / Danse – Théâtre

Du 3 au 14 septembre

Tout d’abord une langue dressée. Une langue qui crache, qui envoûte, qui en dit trop, oupas assez. Puis, quelques gestes, des à-peu-près, lâches, qui appellent l’« évachage ».Ainsi parlait est le résultat d’un travail de recherche mené sur les mariages possibles entrela parole et le mouvement. Dirigée par l’auteur Étienne Lepage et le chorégraphe FrédérickGravel, la recherche prend appui sur le choc de leurs démarches respectives.

  • MOI ET UNE LOVE LETTER

 Théâtre à Deux / Alexa-Jeanne DubéMontréal / Théâtre

Du 17 au 21 septembre

Un exercice post-amoureux dont cinq femmes sont les prototypes. Toutes font l’expériencede la solitude versus celle du couple ; elles se retrouvent alors dans ce qui pourraits’appeler un examen. Prises dans cette expérience, elles doivent reproduire l’autre, lesparoles qu’elles voudraient entendre contre celles qu’elles voudraient pouvoir dire. Les cinqprototypes se retrouvent confrontés à leur propre identité et à celle de l’autre. Moi et uneLove Letter cherche à exprimer l’incapacité à se rencontrer les uns les autres en gravitantautour de deux impulsions opposées qu’engendre l’expérience amoureuse, soit l’élan et la retenue. On parle des autres et de soimêmeà travers la relation la plus intime et signifiante, l’histoire d’amour. Ces femmes liées par le désir commun d’être ce qu’ellesne sont pas font enquête sur la solitude. Moi et une Love Letter : un lieu pour disséquer l’expérience amoureuse.

  • DEUX

Orange Noyée / Mani SoleymanlouThéâtre / Montréal

Du 24 septembre au 5 octobre

DEUX is made in Québec ! DEUX reprend où UN a terminé. Deux raconte la rencontreentre deux êtres humains : celui que le public a rencontré dans UN, Mani Soleymanlou,Iranien exilé au Canada, ayant vécu à Paris, Toronto et Ottawa ; et un deuxième êtrehumain, un natif de Montréal, de père juif anglophone et de mère chrétienne francophone,Emmanuel Schwartz. DEUX raconte l’histoire de deux citoyens d’une même ville, de lamême province, du même pays, qui malgré leur passé si différent, aujourd’hui, font faceaux mêmes questions identitaires. Ce spectacle complète, densifie, brouille, reprend ou bien annule tout ce qui était abordé dans UN. Comme quoi la présence d’un Autre, complexifie parfois la chose.

  • DÉLUGE

Théâtre du Trillium / Pierre Antoine Lafon Simard & Anne-Marie White / Théâtre / Ottawa

Du 8 au 19 octobre

Une femme déconnectée, vidée. Autour d’elle, ou peut-être en elle, une successiond’images personnifiées, fantasmées ou horrifiantes : vidangeur sexy, dentisteadmirablement de gauche, petit couple d’emmerdeurs bourgeois, pimp, pute, punk virulent.Le monde intérieur de Solange nous apparaît comme un film présenté au ralenti, dont desmorceaux auraient été volontairement coupés.

  • DE RAGE

BURN Créations scéniques / Bruno Dufort/ Théâtre – Danse / Montréal

Du 29 octobre au 2 novembreDE RAGE. Pleurer. Crier. Sourire, peut-être. Se tenir debout. Se tenir ensemble. Se tenir,tout simplement. Se tenir debout, dans une arène de cris et de chuchotements D’espoirsdéçus et de rêves en miettes. De combats fragiles et de beaux lendemains. Se tenirensemble, là où la douceur des jours n’a d’égal que la splendeur de nos flammes. DERAGE est le premier élan, le premier effort d’un cycle qui se nomme « CE QUI NOUS BROIE ». C’est un objet qui se fout de sa définition. Où la parole se fait sauvage etfragmentée, Où les corps, au bout de leurs peines, tentent désespérément de trouver un sens, un chemin, une issue. C’est unmoment de fureur pour espérer la beauté. Se battre pour elle. En toute nécessité.

  • DRUGS KEPT ME ALIVE

Troubleyn / Jan Fabre / Théâtre – Danse / Anvers

Du 5 au 9 novembre

Dans le monologue Drugs kept me alive, Jan Fabre met en scène un personnage à lalisière de la vie. À mesure qu’il se rapproche de la mort, il lui faut davantage de pilules etde poudres. Ses complices sont l’ecstasy, les poppers, les amphés et la coke. Il est à toutmoment en quête du vertige éternel. Mais même s’il est face à la mort, il s’accroche à lavie et continue de chercher de nouvelles façons de tromper la faucheuse. Il explore toutesles voies, orientant sa boussole à tout moment vers les raccourcis entre ciel et enfer. La vitesse est son arme et l’humour, sonremède. Planant sur son dirigeable de l’extase, il choisit lui-même les mirages qui lui semblent attirants, voire qui l’emplissent d’unprofond bonheur. La pièce regorge de contradictions et de paradoxes : des pilules pour survivre et des pilules pour l’ivresse et lavie entre euphorie et abîme.

 

FESTIVAL ARTDANTHÉ

Du 15 nov au 14 décembre

  • CUBE BLANC

Gabriel Plante/ Théâtre – Performance / Montréal

Du 15 au 17 novembre

Cube Blanc, c’est deux longs cris de solitude placés dans un cube — une solitude qui à elleseule fait naître des peurs innommables. Une solitude qui engendre une perte de contrôle,une recherche de l’autre, sans avoir les moyens de le trouver ; une incapacité non seulementà créer, mais à maintenir un sens face aux événements qui façonnent notre vie. La solitudeégare les « personnages » de Cube Blanc, elle les fait basculer dans un état d’aliénation où les phrases ne se construisent plus,où les idées ne sont plus éclairées. Il ne reste alors plus qu’un certain nombre de mots sur lesquels on bloque et qui reviennent enboucle ; le sens s’émiettant.

  • J’ENTENDS LES MURS

Ève-Chems De Brouwer / Théâtre – Danse / Montréal

Du 15 au 17 novembre

Elle danse. Eux la regardent danser avec leurs doigts. Ils posent leurs mains sur elle etdécouvrent tous ses mouvements. C’est comme ça qu’ils reconnaissent la beauté : du boutdes doigts.. Eux, quand ils se mettent à danser, leur mouvement est troublant, singulier,inimitable. Ils sont aveugles et n’ont pas appris par mimétisme, en regardant faire les autres.

  • ENTRE VOUS ET MOI IL N’Y A QU’UN MUR

Sushi (Poisse / Son / Mort) / Jocelyn Pelletier/ Théâtre – Multidisciplinaire / Québec

Du 20 au 22 novembre

Un spectacle choral, une fresque en plusieurs tableaux qui vise à dresser un certain portraitgénérationnel. Les individus/personnages sont les propres artisans de ce spectacle, tour àtour bourreaux et victimes. À la manière d’une espèce de rituel médiatique, ils mettent enscène leurs propres malheurs… et leurs bonheurs aussi. Notre être prive les humainsd’individualité et engendre des troupeaux d’êtres en mal d’être ; et en mal de devenir, c’est-àdireen défaut d’avenir. Ces troupeaux confus auront de plus en plus tendance à devenir furieux. Furieux et vides. Des existencesen quête / perte de sens. Entre Vous et Moi, il n’y a qu’un mur. L’horreur côtoie l’ordinaire au quotidien. Notre soif constante devoyeurisme. Attentat à cette standardisation de l’individu dans le but avoué de recentrer l’humain au coeur de ce chaos moderne.

  • THE BOOK OF THEL

Compagnie Cléa Minaker / Aurélie Hubeau/ Théâtre – Marionnettes / Montréal

Du 25 au 27 novembre

The Book of Thel est une interprétation scénique originale du poème éponyme écrit etenluminé en 1789 en Angleterre par le génial et visionnaire poète et peintre William Blake.The Book of Thel est la quête initiatique d’une jeune femme aux prises avec le grandparadoxe de la condition humaine : pourquoi vivre puisque mourir ? Dans une luxuriantevallée, la nature tente de lui apporter des réponses. Ainsi Thel dialogue avec une fleur, unnuage, un ver de terre, elle se trouve même sous terre dans le monde des morts. Dans sa nouvelle création, Cléa Minakers’associe à une peintre, un musicien et une marionnettiste, utilisant les ressorts artisanaux de l’illusion théâtrale pour voyager àtravers le paysage mental de l’héroïne.

  • CLAP CLAP

Théâtre à Deux / Gabriel Plante / Théâtre – Performance / Montréal

Du 30 novembre au 1er décembre

Clap Clap, c’est la rencontre entre deux femmes. Deux femmes dont on ne sait rien et donton ne connaîtra rien d’autre que cette rencontre. Une rencontre dure, animale, où très viteune relation de dominante/dominée s’installe. Naturellement. Dès leur entrée en scène, lesdeux femmes se battent pour leur territoire. Une lutte qui en amène une à vouloir noyer l’autreet qui ne détermine pas de gagnante. Remise de cette tentative de noyade, la victime utilisealors sa parole pour prendre le dessus. Dès lors, Marie-Philip accepte de jouer à la dominée dans le but avoué de pénétrer cefameux territoire.

  • BLINDSIDED

Fée Fatale / Sabrina Reeves + Matt Holland / Théâtre – Multidisciplinaire / Montréal

Du 4 au 6 décembre

Une femme roule à vélo. Elle est heurtée par une voiture. L’impact projette son corps dansles airs et fragmente son esprit. Propulsée dans son passé, elle atterrit sur les bords d’un lacà l’été de ses dix ans. Emprisonnée dans le film de sa vie, son corps se vide peu à peu deson sang. Sa mémoire se bat contre ses souvenirs, qu’elle croyait perdus depuis troisdécennies. Dans cette performance solo qui se marie à la projection d’un film, le passé et leprésent se chevauchent. De larges projections filmées nous aspirent, subjugués, hypnotisés devant la violence et l’intensité d’unaccident. L’écriture profondément personnelle et la performance impudique et crue de Sabrina dérangent et animent un passélointain. Sabrina nous emporte dans l’oeil de la tempête.

  • ROYAL MUSTANG

Li Alin + Cécile Martin / Multidisciplinaire / Montréal

9 et 10 décembre

Un aigle Royal. Un cheval Mustang Évoluent. D’une installation Radar-Vent. Pulsant.Des mantras sonores. Au Rock & Roll.Ils racontent. Un rêve. S’amplifient.l’Espace-Temps de la boîte noire Pour ne former Qu’un seul Être. Plus puissant. Accumulé.

  • CARESSE

Jonathan Fortin / Cirque – Multidisciplinaire / Montréal

Du 12 au 14 décembre

Inviter le désir dans une solitude nécessaire. Explorer nos contrastes. L’espace et la masse.L’autodestruction de nos forces. Confort et épuisement. La violence de l’espoir. Le mouvement et la mort. Offrir son expérience de la peine à quelqu’une qui nous enveloppe.Création en collaboration avec trois femmes…

*********

  • LA VALEUR DES CHOSES

Grand Poney / Jacques Poulin-Denis / Danse – Théâtre – Musique / Montréal

Du 21 au 25 janvier

La valeur des choses s’inscrit en continuité avec les oeuvres antérieures du créateur JacquesPoulin-Denis qui aime explorer ce qui nous définit, nous motive et nous affecte en tant qu’êtrehumain. À l’heure où nos choix individuels sont plus que jamais à questionner face aux enjeuxcollectifs, que représente, pour chacun d’entre nous, la valeur des choses ? Quels sont nosprincipes et nos limites ? Qu’est-ce qui nous tient viscéralement à coeur ? La valeur des choses construit une atmosphère propice à laréflexion qui nous ramène à nos choix et attitudes dans tout ce qui constitue notre vie d’humain entourée de millions d’autres vies.

  • ORGANON

Parabolik Guérilla Théâtre / Alexandre Wilson + Mélanie Verville / Multidisciplinaire

Du 4 au 8 février

… et c’est ainsi que le corps s’organise à tous les niveaux, se distribuant selon des séries derétentions et de prétentions… Dans les atomes qui s’alignent dans les structures du cristal et lespetits organismes qui peuplent la cellule biologique… Dans les astres qui se constellent à l’échelledu cosmos… En passant par l’animal, le psychique et le collectif. Sur chaque strate, les intensitésdu chaos se contractent en habitudes, en mémoires, en attentes. Actéon est le chasseur quidevient perpétuellement sa proie, lorsque la contraction se livre à son aiguillage dans l’espace-temps, et qu’un horizon d’attentes sedégage de l’expérience. Et voilà que se manifeste Narcisse, car l’horizon se referme et devient sélection de l’avenir, anticipation. Narcisseprétend, ne voyant dans l’avenir que sa propre image. Mais la création implique l’invention d’un autre corps, un corps paradoxal etétrange, une créature monstrueuse…

  • UTOPIA INC.

Productions du Manège / Michel Monty / Théâtre / Montréal

Du 13 février au 1er mars

Montréal, an 2039 – Une agence de publicité veut obtenir une campagne pour lancer Utopia Clinik,une nouvelle chaîne de Centres pour le suicide assisté. En 2039, notre monde a changé et leshumains qui y habitent aussi. La nouvelle loi canadienne sur l’euthanasie, votée en 2034, permet àune large clientèle de choisir la mort dans le cadre paradisiaque des cliniques Utopia. Un débatincisif, moral et parfois hilarant s’engage entre Kristân, Kloé et Sibaz, les trois fondateurs del’agence de pub. Comment rendre sexy le produit? Mais surtout, comment se positionner moralement en vendant la mort délibérée ? C’estfinalement Alba qui tranchera, la fille adolescente de Kristian et Kloé. Elle est hospitalisée pour rechute anorexique et s’intéressesecrètement à l’univers Utopia. Comédie d’anticipation dans la lignée de sa pièce Cyberjack (2001), Michel Monty nous emmène avecUtopia inc. dans un monde drôle et décalé qui questionne les limites de la liberté individuelle et extrapole sur le monde de demain.

  • THE AENEID

Talisman Theatre / Zach Fraser / Théâtre anglophone avec marionnettes / Montréal

Du 6 au 15 mars

Parfois la fuite est nécessaire pour survivre. Kemeid mélange légende épique et réalitécontemporaine, riches scènes émouvantes et humour grinçant. Il transpose le conte classique dela quête d’une patrie à la révolution dans le Moyen-Orient. Une adaptation puissante etdérangeante qui préserve la magie mythique de l’épopée originale avec ses rencontressurnaturelles et spirituelles du monde souterrain.

  • MONSIEUR

Mandala Situ / Virginie Brunelle / Danse / Montréal

Du 1er au 5 avril

Jules. Charles. Émile. Karl. Gabriel. Elles sont : Monsieur. Pour cette première collaborationavec les interprètes féminines de la compagnie Mandala Sitù, la chorégraphe Virginie Brunelle (Lescuisses à l’écart du coeur, Foutrement, Complexe des genres) propose une oeuvre qui interrogel’évolution sociale des femmes. Dans une spectaculaire métamorphose physique, Monsieur abordela masculinisation de la femme contemporaine, à travers sa quête de reconnaissance et d’égalitéface au sexe fort. Monsieur, une réflexion sur l’immuable nature des genres.

  • ELLES XXx

Bye Bye Princesse / Marie-Pier Labrecque + Mylène Mackay / Théâtre – Performance / Montréal

Du 22 avril au 3 mai

Elles XXx est un enchaînement de numéros complètement éclectiques s’inscrivant tous dansune posture féministe. Il s’agit d’une course folle pendant laquelle Mylène et Marie-Pier seconfrontent et se séduisent, s’humilient et se dévoilent, repoussent leurs limites et prennent laparole. Dans ce marathon, les corps s’articulent et s’essoufflent dans un cadre à la fois préciset décadent. Il s’agit d’un enchaînement baroque où se succèdent théâtre, danse, musiquelive, projections vidéo, poésie et stand up comique. Elles XXx est un voyage ludique entre sobriété et excès, entre fragilité etgrossièreté, entre réalité et fiction.

  • AU SEIN DES PLUS RAIDES VERTUS

Catherine Gaudet / Danse / Montréal

Du 27 au 31 maiDes gens très bien. Chaque jour, un à un, ils disparaissent sans disparaître. Ni eux ni nousne savons qu’ils sont disparus. Pourtant, ils ne sont plus là. Mais l’hiver continue de succéderà l’automne, les roues tournent, nous faisons des bébés, nous aimons les fleurs et lesvendredis et samedis soir, nous nous endimanchons. Tout le monde, y compris les disparus,continue de s’évertuer à paraître vertueux. Et chaque jour, un à un, nous ne sommes plus là. L’esprit humain est étonnant. Il saitnier sa propre disparition.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *