Entrevues

Ubu sur la table : les dessous (1)

Créé par le Théâtre de la Pire Espèce en 1998, le spectacle Ubu sur la table fête en 2013 ses 15 ans de tournée. Adaptation très libre de Ubu roi, d’Alfred Jarry, ce théâtre d’objets créatif et déjanté a donné 750 représentations de par le vaste monde. Pour souligner ce bel anniversaire, le Théâtre de la Pire Espèce propose cinq représentations d’Ubu sur la table, au Théâtre Aux Écuries, tous les vendredis soir du mois d’octobre. Et JEU publie cinq billets retraçant les folles pérégrinations d’Ubu, tous les jeudis.

Les débuts d’Ubu

Olivier Ducas et Francis Monty se sont rencontrés à l’École nationale de théâtre, alors que l’un étudiait en jeu et l’autre en écriture. Mais, très vite, ils refusent de se cantonner au rôle qu’ils viennent d’apprendre et tentent quelques expériences, dont une lecture avec des personnages symbolisés par des objets. Et là, ils découvrent que les objets peuvent non seulement interagir entre eux mais interpréter les personnages. Merdre de merdre, il leur faut un texte ! Comme une évidence, le père Ubu s’impose, Jarry s’adapte et le spectacle prend forme. Un banc d’essai est donné devant une trentaine de personnes, pour vérifier si ça fonctionne : « Une réaction au-delà de nos espérances », raconte Olivier Ducas. Devenant conscients de ce qu’ils font, les deux compères peaufinent la forme, et présentent Ubu sur la table un jeudi soir à l’Aparté, un café-théâtre qui était situé en face de l’École nationale. C’est un succès. Le jeudi suivant, ils reviennent, le public aussi, et ainsi de suite pendant 18 mois.

« On peut dire que le spectacle s’est réellement fabriqué au contact avec le public, dit Olivier Ducas. On n’avait pas de texte écrit, ce sont les objets qui nous ont amenés à écrire pour eux. Par exemple, le Capitaine Bordure est représenté par un marteau, mais nous avions un autre petit marteau, qui pouvait figurer le fils de Bordure. Comme la mère Ubu est le seul personnage féminin, nous avons inventé une histoire d’adultère entre elle et Bordure. »

Le spectacle est ensuite invité au Festival international des arts de la marionnette à Jonquière, en 2001. Là, Ducas et Monty rencontrent Jean Kaplan, directeur du fameux festival Marionnettissimo, en France, qui sera un élément déterminant dans l’ascension d’Ubu. Kaplan se propose de les soutenir dans leur diffusion en France. Prochaine étape : le Festival d’Avignon. « On voulait aller jouer dehors, dans la rue, on se disait : des fois que ça marcherait en France ! », dit Olivier. Mais Kaplan leur trouve un café-théâtre d’une quarantaine de places, mobilise son équipe de communication et ce qui devait arriver arriva : les diffuseurs français viennent nombreux et, conquis, achètent le spectacle. C’est le début d’une aventure qui durera 15 ans…

Soirée pétanque à volonté, huîtres et vin blanc

Aux Écuries, le 4 octobre à 20 h 30. Pas de réservations, premier arrivé, premier servi. Et payez ce que vous voulez.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *