Nouvelles

7 films sur le théâtre au FIFA

Vous aimez le théâtre ? Allez au cinéma ! Parmi les 270 films présentés par le Festival International du Film sur l’Art, sept films s’intéressent particulièrement au théâtre.

Louise Latraverse, libre et moderne

L’univers de l’artiste et touche-à-tout Louise Latraverse. Femme d’action et de courage, Louise Latraverse n’a cessé de se réinventer au cours de sa longue carrière, que ce soit à la radio, à la télévision, au théâtre, à la mise en scène ou en écriture. Au cours d’un séjour aux États-Unis, elle fait la rencontre, vers la fin des années 1960, d’Emmett Grogan, auteur et fondateur du collectif anarchiste The Diggers. Elle s’établit à New York avec lui, et mène une vie hors du commun. Après la mort prématurée de son mari, elle revient à Montréal avec son fils Max pour poursuivre sa carrière. Curieuse de tout et des gens, elle est toujours engagée dans mille et un projets.

Avec rage et courage – Le Théâtre politique en Europe 

Témoignages croisés de trois grands dramaturges européens engagés, qui plaident pour un théâtre politique connecté à son époque : Olivier Py, auteur, metteur en scène et tout nouveau directeur du Festival d’Avignon, Karin Beier, directrice du Deutsches Schauspielhaus de Hambourg, et Simon Stephens, artiste associé du Lyric Hammersmith de Londres. Reprises d’œuvres classiques ou expérimentations dramaturgiques permettent à ces trois artistes de transformer la scène en un laboratoire d’idées et en un lieu de débat public qui interpellent autant le spectateur que le pouvoir politique.

Patrice Chéreau : Le corps au travail

Théâtre, opéra, cinéma, Patrice Chéreau (1944-2013) a pratiqué corps et âme trois arts majeurs de la mise en scène. Il a 19 ans quand il réalise ses premières mises en scène et révolutionne les pratiques théâtrales dans les années 1960. Devenu un metteur en scène reconnu, il met bientôt le feu à l’opéra, à la demande de Pierre Boulez, avec son Ring du centenaire à Bayreuth. Mais il a également le goût du cinéma. De L’homme blessé à Intimité, chacun de ses films analyse les relations humaines avec une sensibilité à fleur de peau. Face à la caméra, Chéreau analyse la pratique de son métier et retrace ses influences. Prix du jury, 29e FIFA.

Meetings with a Young Poet

Un jeune poète, Paul Susser, rencontre son maître, le célèbre auteur Samuel Beckett, dans un café. Entre les deux hommes se noue une solide amitié qui s’étendra sur les deux dernières décennies de la vie de Beckett et changera à tout jamais la vie du jeune Paul. Après la mort de Beckett, Paul rencontre une comédienne qui désire jouer le rôle de Krapp, le personnage masculin le plus autobiographique de Beckett. En s’ouvrant à cette femme, il se réconciliera enfin avec l’héritage de Beckett. Ce long métrage de fiction est un voyage intime au cœur des destins croisés de deux créateurs, qui tente d’exprimer l’indicible. C’est une étude sur le processus créateur, empreinte d’humanité et de poésie.

The Dumbells Take Derry

Réalisée en collaboration avec le Centre for Contemporary Art de Derry-Londonderry (Irlande du Nord) et le Foyle Pride Festival (2012), cette performance filmée recrée les us et coutumes d’une troupe de soldats canadiens durant la Première Guerre mondiale. Sur fond d’humour noir, de relations fraternelles et d’une vision romantique de la guerre, Kingstone revisite, à la manière d’une pièce de théâtre inspirée de l’une des plus populaires troupes (8) de soldats-amuseurs : Les Dumbells, des modes d’expression homo-sociale qui se sont perdus au fil du temps.

The Orson Welles Story

En 1982, à Las Vegas, Orson Welles (1915-1985) accordait au réalisateur Leslie Megahey l’entretien le plus long et le plus fouillé jamais filmé sur lui. En présentant aussi des extraits de ses films, des entrevues avec ses collaborateurs, notamment Jeanne Moreau, Charlton Heston, Peter Bogdanovitch et Anthony Perkins, Welles s’est approché d’une autobiographie exhaustive à l’écran. À partir de son enfance et de ses premiers exploits au théâtre et au cinéma, Welles décrit et analyse avec humour son travail, ses succès et ses échecs, et relate de nombreuses anecdotes. Ce document, où Welles livre l’une de ses meilleures performances, a fait date.

Tunisie, l’ère d’une révolution culturelle

Le film consiste en une suite d’entretiens avec cinq groupes d’artistes engagés pour la démocratisation de la culture en Tunisie, depuis la chute de l’ancien régime dictatorial de Ben Ali. À travers le graffiti, la calligraphie arabe contemporaine, le théâtre, la musique, l’art de rue ou le cinéma, ils invitent la société civile, notamment les populations des régions de l’intérieur, à s’exprimer et réfléchir sur les problématiques du pays. Ces « activistes culturels » discutent également de l’effet de la révolution, de l’importance de la culture ainsi que de leurs visions d’avenir de la Tunisie.

Festival International du Film sur l’Art, du 20 au 30 mars 2014

Informations, lieux, horaires : www.artfifa.com

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *