JEU 153 : Réseaux sociaux Nouvelles

Les réseaux sociaux : une représentation du monde ? | La 60e Entrée libre de JEU

On dit souvent du théâtre qu’il est un miroir. Miroir d’une société, d’un peuple qui cherche à s’affirmer, d’une culture qui espère la reconnaissance. Miroir sur l’intime aussi bien que sur le collectif. En ce sens, pas de doute, les réseaux sociaux sont aussi des miroirs, des représentations du monde.

Les réseaux sociaux renvoient de nous des images souvent inquiétantes, quand ce n’est pas carrément dégoûtantes, terrifiantes. Ils sont en quelque sorte des scènes, des lieux où recomposer le réel, le tordre ou l’empirer. Facebook, YouTube, Twitter, Skype, Instagram et même les jeux vidéo en ligne sont des manières de castelets où il fait bon mentir et se travestir, se cacher derrière un personnage pour commettre des abus de pouvoir.

Or, si les réseaux sociaux opèrent une déformation du réel, qu’ils donnent de la vie une image factice, fabriquée, exagérée, maquillée… – autant de reproches qui, rappelons-le, sont encore adressés au théâtre –, ils renvoient aussi des images sublimes, des preuves de grandeur, de fraternité, de solidarité qui ravivent la foi en l’espèce humaine. C’est à tout cela que JEU a voulu rendre justice avec le dossier « Réseaux sociaux » publié dans son numéro 153, présentement en kiosques.

Parce que nous avons le sentiment que le sujet est loin d’être épuisé, nous vous convions à une discussion sur la vaste question des réseaux sociaux avec Guillaume Corbeil, auteur (notamment de la pièce Cinq visages pour Camille Brunelle), Catherine Mathys, journaliste, et Philippe St-Germain, essayiste et professeur de philosophie.

Lundi 16 mars 2015, de 18 h à 19 h 30

À la librairie Le port de tête

262 Mont-Royal Est, Montréal, métro Mont-Royal

Invités : Guillaume Corbeil (auteur), Catherine Mathys (chroniqueuse techno, blogueuse et chargée de cours à l’UQAM) et Philippe St-Germain (essayiste et professeur de philosophie au Collège Ahuntsic)

Animation : Christian Saint-Pierre, rédacteur en chef, JEU Revue de théâtre

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *