Nouvelles

Premier Acte lance sa saison 2015-2016

Premier Acte lance sa saison théâtrale 2015-2016, placée résolument sous le signe de la création. La très grande majorité des spectacles proposés seront des œuvres originales, des propositions théâtrales qui ratissent large et ne devraient laisser personne indifférent. C’est donc à neuf prises de parole jeunes et singulières que nous vous convions, et que vous pourrez découvrir avec nous.

• En ouverture de saison, du 29 septembre au 10 octobre 2015, la compagnie La Trâlée présente Trois nuits avec Madox de Matéï Visniec. Une plongée absurde dans le mensonge, l’incompréhension et l’incommunicabilité, là où les apparences sont si souvent trompeuses. Un texte d’une grande humanité, rappelant l’univers beckettien.

• Suivra Crépuscule, création de la compagnie L’envolée de valises, présentée du 20 au 31 octobre 2015. Théâtre, danse et marionnettes s’associent pour poser un regard sensible sur cette angoissante perte de sens et de mémoire qu’est la maladie d’Alzheimer.

• Puis, viendra la pièce Et au pire, on se mariera du 3 au 7 novembre 2015, d’après le roman de Sophie Bienvenu et présentée par la compagnie ExLibris. Un huis clos haletant, drôle et déchirant, porté par une jeune comédienne lumineuse, qui évoque tant la réalité adolescente que la pauvreté socioéconomique.

• Du 17 novembre au 5 décembre 2015, Sur la montagne nue, création de la compagnie Aimori, sera présentée entre nos murs. Des femmes se racontent. Elles nous parlent comme si elles étaient les héroïnes d’un film intimiste où la caméra montre toutes les intuitions, tous les secrets, où la lumière pénètre dans les failles et dénude les âmes.

• Juste à temps pour les fêtes, du 11 au 20 décembre 2015, La Vierge folle, en collaboration avec le Musée de la civilisation et le Centre de valorisation du patrimoine vivant, revient avec Les contes à passer le temps. Six auteurs et acteurs ont dévoré leur quartier pour mieux nous raconter Québec.

• L’hiver 2016 débutera avec Sauver des vies, pièce de Pascale Renaud-Hébert présentée par Le collectif du Vestiaire du 19 janvier au 6 février 2016. Une tendre et surprenante réflexion sur la mort, la nôtre et celle de nos proches, sur son imminence et les diverses façons de la vivre et de l’appréhender.

• Du 16 février jusqu’au 5 mars 2016, après Trick or treat et Mes enfants n’ont pas peur du noir, La Bête noire est de retour à Premier Acte avec un tout nouveau spectacle : Épicerie, le deuxième texte de Jean-Denis Beaudoin. Une impossible – ou très possible – histoire de file d’attente à l’épicerie, prétexte à une puissante réflexion sur l’aliénation.

• Suivra immédiatement Architecture du printemps, création de la compagnie Portrait-Robot présentée du 15 mars au 2 avril 2016. Un solo qui parle de lumière, sur fond de Printemps érable, teinté des derniers printemps de Van Gogh et probablement de quelques autres.

• Enfin, en clôture de saison, Mme G., une création de la compagnie On a tué la une !, prend l’affiche du 12 au 30 avril 2016. Une incursion quasi documentaire dans le monde des maisons closes et des after-hours par le récit d’une figure mythique de l’underground de Québec.

Communiqué de presse | Premier Acte

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *