Nouvelles

13e festival Quartiers Danses

Du 9 au 20 septembre 2015, Montréal vibrera au rythme du festival Quartiers Danses : 25 œuvres, dont 23 premières présentées lors de 14 représentations dans sept lieux différents !

Cette 13e édition fait la belle part aux artistes montréalais (17 créations), tout en accueillant les grands noms de la scène internationale (8 spectacles). L’événement, dont le porte-parole pour la 3e année est le metteur en scène, comédien et danseur Marc Béland, est placé sous le signe de la fusion intergénérationnelle, avec une programmation branchée sur le travail des artistes de la relève comme des artistes confirmés, dans une mixité des cultures, des genres et des générations.

Pleins feux sur l’Espagne

Coup d’envoi remarquable à la Maison Théâtre avec l’emblématique compagnie du Pays basque, Kukai Dantza, qui nous offre le meilleur de son répertoire : une performance inspirée de la danse traditionnelle basque, livrée par un quintette de danseurs époustouflants et chorégraphiée par Cesc Gelabert, Damian Munoz et Virginia Garcia, icônes de la danse contemporaine barcelonaise.

La présence espagnole se maintient avec le retour attendu de la compagnie La Intrusa Danza (Barcelone) avec sa récente création qui a connu un succès international, offerte gratuitement ! C’est également à un chorégraphe espagnol renommé que revient l’honneur de clore le festival : Daniel Abreu, récipiendaire de nombreux prix chorégraphiques, nous offre une œuvre vivante, organique, où force des corps allie délicatesse des sentiments.

Des univers à vivre

La programmation s’articule autour de thèmes porteurs, dont Femmes en jeu, qui réunit des chorégraphes expérimentées et des artistes d’ici bien établies : Victoria May, Katia Gagné, Ireni Stamou et Jane Mappin. Une ode à la maturité des corps que chacune déploie dans son langage particulier. Impossible de rater la Soirée rétrospective Sinha Danse, où le grand chorégraphe Roger Sinha reconstruit, 15 ans plus tard, deux pièces phares de son répertoire : un moment exceptionnel offert gratuitement.

Rendez-vous coup de cœur au Musée des beaux-arts pour les trois représentations de « Musique live et danse » : le meilleur du ballet contemporain d’Incidence Chorégraphique, formée de danseurs de l’Opéra de Paris, en présence de la grande pianiste Edna Stern.

Corps à corps générationnels

Cocréation intergénérationnelle à ne pas manquer, via le Laboratoire physique, entre la jeune metteure en scène Alix Dufresne et l’artiste confirmé Marc Béland, dans une performance solo qui questionne les paradis fiscaux. Une seconde création signée Alix Dufresne se déploie cette fois dans l’exploration du sacré par des danseurs haïtiens, incluant des danseurs de la diaspora haïtienne montréalaise, en écho à la diversité culturelle de la cité.

Coup de cœur pour la relève montréalaise

Pour une troisième année, place à la relève d’ici avec les œuvres prometteuses de 10 jeunes chorégraphes montréalais, présentées dans le cadre de la série Hybridité et émergence, Volet 1 et 2, de la soirée de ballet contemporain et d’une création en lieu atypique. Au menu : créativité, originalité et fougue !

Communiqué de presse | Quartiers Danses

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *