Entrées libres JEU 156 : Nouveaux territoires féministes

62e Entrée libre | S’affirmer féministe aujourd’hui : une posture (dé)favorable?

Le dossier du 156e numéro de la revue JEU s’intitule « Nouveaux territoires féministes ». Les textes qu’on y retrouve mettent en lumière des démarches féministes nouvelles et diversifiées au sein du paysage théâtral québécois. L’enthousiasme entourant ce dossier est manifeste : force est de constater que le mot « féminisme » soulève les passions, particulièrement dans la foulée de la résurgence de l’engagement social auquel nous assistons aujourd’hui.

img_2759Or, un autre fil rouge parcourt également le dossier : la difficulté à se dire féministe. Que ce soit lors du premier contact, ou lorsque le ton est donné, mais qu’apparaît la crainte d’être associé au féminisme uniquement, plusieurs s’entendent pour dire que le mot fait peur. Le phénomène est d’autant plus palpable lorsque l’étiquette est accolée à une démarche sans pour autant être revendiquée par les créatrices. Celles et ceux qui se disent féministes éprouvent aussi parfois un sentiment d’imposture.

À qui appartient le féminisme ? Pourquoi hésite-t-on à s’en réclamer ? Pourquoi est-ce que le mot fait peur ? Pour voir ce sujet sous un angle nouveau, nous vous convions à une discussion sur la vaste question du féminisme.

62e Entrée libre de JEU

Foyer de la salle Marie-Gérin-Lajoie de l’UQAM. 16 Novembre 2015. Animatrice : Emilie Jobin. Participantes : Martine Delvaux, Francine Pelletier et Sandrine Ricci. En collaboration avec l’École supérieure de théâtre de l’UQAM.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *