Normal Desires Danse-Cité
Nouvelles

Espace Libre dévoile sa programmation 2016-2017

Pour sa saison 2016-2017, Espace Libre continue de s’ouvrir au monde, à sa ville, à sa communauté et laisse la place à des paroles créatrices fortes et actuelles.
Par le rire, l’irrévérence, le mystère, la poésie des mots, des corps et les nouvelles technologies, Espace Libre vous invite à explorer d’autres possibles, de nouvelles contrées où nos frontières géographiques et mentales sont abolies.

Il souffle un vent de jeunesse

Pour cette deuxième saison à la barre d’Espace Libre, Geoffrey Gaquère fait place à une jeunesse fougueuse et engagée. En ouverture de saison, une trentaine de jeunes interprètes débarquent sur la scène d’Espace Libre avec Ma(g)ma, pour nous parler de notre société dite «de masse».

Avec Album de finissants, vous êtes conviés à un face-à-face avec les finissants du secondaire, ces jeunes de «l’économie du savoir» qui sont aussi les adultes de demain.

Pour lancer 2017, Table Rase reviendra sur nos planches, à la demande générale après son succès de l’année passée. Écrit par Catherine Chabot et mise en scène par Brigitte Poupart, la pièce suit le parcours de six jeunes femmes qui confrontent les enjeux de leur époque pour combattre la sensation d’absurdité révélée par leur obsolescence programmée.

Le cerveau : machine à rêver

Après avoir parcouru le monde à travers une série d’escales théâtrales en 2015-2016, partons cette saison à la découverte du cerveau humain. Dans Docteur B, présenté au FTA en 2015, un neurologue et une comédienne plongent dans les dérèglements du cerveau, en observant les rouages de notre faculté à fantasmer.

Pour sa part, Sylvie Moreau, codirectrice artistique d’Omnibus le corps du théâtre, s’immerge Dans la tête de Proust pour interroger la fièvre créatrice de l’auteur de À la Recherche du Temps Perdu.

De son côté, la LNI nous donne à voir des imaginations en marche en poursuivant son exploration de nouveaux univers classiques du théâtre avec le retour de La LNI s’attaque aux classiques.

Pour clore la saison, Jean-Philippe Baril Guérard revient pour une deuxième création à Espace Libre avec La singularité est proche. Le jeune créateur prolifique explore un futur imminent où une technologie nous permettrait de faire des sauvegardes de nous-mêmes et de les transférer sur un nouveau corps, identique au nôtre. Serons-nous immortels ?

À la rencontre de l’Autre

Le Nouveau Théâtre Expérimental nous invite à la rencontre de soi par la confrontation à l’autre, en réactivant le mythe malien de Sounjata mêlant sur scène comédiens et marionnettes.

Un peu plus tard dans la saison, Alexis Martin et Daniel Brière créent Coin Fullum et Parthenais, un spectacle sur la classe moyenne menacée d’extinction.

Après le succès de la première édition en 2011, le trio Geoffrey Gaquère, Mani Soleymanlou et Olivier Kemeid présente Les Lettres arabes 2, une satire qui répond à l’actualité et s’empare par le rire du thème de la terreur.

Nous sommes également heureux d’accueillir une création de Didier Lucien, Ai-je du sang de dictateur ?: plongée dans les eaux troubles de l’histoire haïtienne sous Duvalier.

Dans le studio Espace Libre, le performeur queer Sunny Drake présente No strings (attached), un solo en anglais surtitré en français sur le parcours d’un accro à la romance.

Des actions citoyennes

Espace Libre renouvèle ses trois actions citoyennes: le tarif voisin, le Comité Spectateurs et le Spectacle de quartier. L’objectif est de faire connaitre les activités d’Espace Libre à la communauté qui vit aux abords du théâtre et créer un réel sentiment d’appartenance.

Après la réussite de la première édition, un Comité Spectateurs composé de 15 nouveaux membres sélectionnés parmi les habitants de Sainte-Marie et Saint-Jacques, revient pour de nouveaux échanges et rencontres avec les artistes et concepteurs des spectacles.
Pour la saison 2016-2017, les membres du Comité seront rejoints par les comédiens Ève Landry et Vincent Graton qui partageront toute l’année cette expérience enrichissante. 

Communiqué de presse | Espace Libre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *