Entrevues

Catherine Léger : Même pas peur

Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre, où elle a étudié en écriture dramatique, Catherine Léger n’a pas chômé : Voiture américaine a reçu le Prix Gratien-Gélinas en 2006 et été mis en scène par Philippe Lambert à la Licorne. Auteure de Princesses, présenté au Festival du Jamais Lu en 2008, elle a également écrit Opium_37, montée par Eric Jean au Quat’Sous.

Au Jamais Lu, elle présente Baby-sitter, une comédie féministe : « Cédric a perdu son emploi après une blague sexiste en direct à la télévision, raconte Catherine Léger. Sa femme, en congé de maternité, n’a pas envie de rester avec lui à la maison et retourne au travail. Ils engagent donc une baby-sitter. Accompagné par son frère, Cédric décide de faire une thérapie. Mais cette mauvais blague de viol cache une misogynie latente dangereuse.»

Selon son auteure, cette pièce se veut un démenti à l’idée que les femmes vivent dans la peur : « La peur devient un argument pour justifier qu’on combatte le harcèlement et les agressions sexuelles, alors que je pense que c’est une erreur de présumer ça. Les hommes qui prennent partie pour la cause féministe sont un peu paternalistes, ce qui pour moi est paradoxal. J’avais envie de rire de ça, mais d’une façon nuancée.  Avec cette pièce, je voulais apporter une réflexion sur l’émancipation sexuelle des femmes. Le personnage de la baby-sitter, par exemple, représente le fantasme des autres personnages mais, est-elle manipulée ou bien c’est elle qui manipule ?»

Le Jamais Lu est pour Catherine Léger un événement qui donne l’occasion aux auteurs, non seulement d’être lus publiquement, mais aussi d’écrire : « Quand on dépose un projet, on s’engage à écrire la pièce. Le Jamais Lu fait un travail énorme en direction des auteurs mais aussi pour la dramaturgie. Beaucoup de pièces n’auraient sans doute pas été écrites sans l’étincelle du Jamais Lu… et la date de tombée qui vient avec ! »

Baby-sitter

Texte : Catherine Léger. Mise en lecture : Philippe Lambert. Avec David Boutin, Isabelle Brouillette, Steve Laplante et Virginie Ranger-Beauregard. Aux Écuries, le 4 mai à 20 h.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *