Nouvelles

Le Théâtre de Quat’Sous dévoile sa saison 2016-2017

C’est aujourd’hui que le Théâtre de Quat’Sous dévoile sa saison 2016-2017, la dernière proposition d’Eric Jean à titre de directeur artistique. « De mes douze années au Quat’Sous, ma plus grande fierté aura certainement été la reconstruction. Ce nouvel espace a permis d’ouvrir la porte à la diffusion; ainsi, d’autres compagnies ont pu profi er du lieu. On y a soutenu la multidisciplinarité artistique, comme cela se fait un peu partout dans le monde. Les jeunes créateurs et les artistes issus de la diversité ont aussi pu prendre une plus grande place dans la famille quatsousienne. La prochaine saison reflète d’ailleurs fort bien cette richesse et cette diversité… » a précisé le directeur sortant.

Un automne signé Quat’Sous

Du 6 septembre au 1er octobre 2016 : Le Royaume des animaux

La rentrée sera marquée par le retour d’un grand auteur allemand, Roland Schimmelpfennig, reconnu pour ses formes narratives précises et sa dextérité dramaturgique. Qui de mieux qu’Angela Konrad, une metteure en scène qui ne cesse d’étonner par ses univers absolus et sa franchise implacable, pour orchestrer cette comédie cruelle ? On y découvre des acteurs qui évoluent dans une troupe de théâtre où ils jouent, dans un continuum abêtissant et interminable, un spectacle intitulé Le Royaume des animaux. Prisonniers de leurs étaux de plumes et de poils, ils s’affrontent dans les coulisses du pouvoir d’une steppe aride et impitoyable, ployant sous le poids de leurs rêves perdus avant d’être fauchés par l’industrie culturelle.

Avec Eric Bernier, Philippe Cousineau, Alain Fournier, Marie-Laurence Moreau, Gaétan Nadeau et Lise Roy.

26 septembre 2016 + 28 novembre 2016 + 20 mars 2017 + 8 mai 2017 : Le théâtre des écrivains

James Hyndman, lecteur envoûtant, revient cette année avec son complice Stéphane Lépine pour nous faire entrer dans le théâtre des écrivains. Nathalie Sarraute, Ingmar Bergman, Fritz Zorn et François Weyergans ne sont pas nécessairement tous reconnus comme dramaturges, mais leur théâtre intérieur, marqué par un inconscient chargé, tantôt tragique, tantôt farfelu, est proprement fascinant. En marge de ces lectures, James Hyndman se rendra cette année au Musée national des beaux-arts à Québec pour y présenter des extraits choisis de ses plus belles lectures, dont Kundera et Marquez.

Du 7 novembre au 2 décembre 2016 : Le Joker

En novembre s’installe le mystérieux Joker, un nouvel opus de Larry Tremblay écrit pour Eric Jean avec qui il entame une troisième collaboration. Tremblay s’y exprime dans un langage narratif déconcertant et acéré, un matériau d’exception nourrissant l’écriture scénique, imagée et organique, propre au metteur en scène. Au cours d’une seule nuit, là où se dérèglent les mœurs, une famille est confrontée au Joker, qui l’interpelle, la pousse dans ses derniers retranchements. Dans cette étrange marche nocturne où le temps ne suit plus son cours normal, on interroge notre peur de l’autre.

Avec Louise Cardinal, Marilyn Castonguay, Normand Daneau, Pascale Montpetit et André Robillard.

Un hiver sous le signe de la diversité

Diversité de temps, de lieux, de disciplines artistiques, la deuxième moitié de la saison regorge de précieux trésors dramaturgiques, dont le reflet évoque la richesse de ce que nous sommes collectivement.

Du 15 au 17 décembre 2016 : Gustafson

Le duo musical, composé des comédiens Adrien Bletton et Jean-Philippe Perras, promet une nuit d’une élégante mélancolie dans une mise en scène de Sophie Cadieux.

Du 9 au 21 janvier 2017 : Auditions ou Me, myself and I

Créé en janvier 2015 et présenté alors à guichet fermé dans la salle de répétition du Quat’Sous, ce catastrophique processus d’auditions, pour lequel Dominique Quesnel s’est vue remettre le prix de l’interprétation féminine par l’Association des critiques de théâtre, est de retour à la demande générale.

Avec Stéphanie Cardi, Philippe Cousineau, Dominique Quesnel, Marie-Laurence Moreau et Lise Roy. Adaptation et mise en scène Angela Konrad

Du 30 janvier au 19 février 2017 : Peer Gynt

Le Théâtre de l’Opsis, dans le cadre de son Cycle scandinave, propose l’épopée improbable d’un jeune rêveur et menteur compulsif. Cette fable d’Ibsen adaptée et mise en scène par Olivier Morin laisse présager une explosion d’humour noir sur la jeunesse, l’amour, la soif de vivre; un monde sans pitié peuplé de rennes sauvages, de paysans nordiques, de danseuses marocaines… et de trolls !

Avec Émilie Bibeau, Kim Despatis, Olivier Morin et Guillaume Tremblay

Du 27 février au 4 mars 2017 : Attentat

ATTENTAT est un assemblage de poèmes québécois mis en scène, en bouche, en paysages, comme un matériau dangereux, bouillant, dévorant. Une fête féroce de Gabrielle et Véronique Côté autour de ce que nous contenons de possibles et d’urgences, un happening poétique qui avait conquis les spectateurs en 2014 et qui est présenté à nouveau sur la scène du Quat’Sous.

Avec Alex Bergeron, Mykalle Bielinski, Catherine-Amélie Côté, Gabrielle Côté, Véronique Côté, Steve Gagnon, Martin Sirois et Alexandrine Warren

Du 14 mars au 1er avril 2017 : Les manchots

Dans cette nouvelle proposition des foisonnants Trois Tristes Tigres, Olivier Kemeid évoque le choc provoqué par le retour au pays natal et la violence de la réalité. Il fait voyager quatre acteurs entre nations qui s’éveillent et pays endormis. Les époques s’y succèdent avec leurs cauchemars et leurs espoirs, comme autant d’escales troublées. Les histoires des villes et des personnages se rejoignent, se confondent dans l’espace et le temps, faisant surgir ça et là des réminiscences du passé, des trajectoires parallèles et des points de rencontre.

Avec Paul Ahmarani, Larissa Corriveau, Kevin McCoy et Sasha Samar

Du 6 au 12 avril 2017 : La Bibliothèque interdite

Brigitte Haentjens à la mise en scène et Sébastien Ricard se réunissent pour un opéra-tango intimiste, signé par le bandonéoniste Denis Plante. Une œuvre originale où récitatifs et chansons se succèdent et se mélangent dans une atmosphère de réalisme fantastique, poignante et acide, si chère à la culture argentine.

Du 24 avril au 4 mai 2017 : Parfois, la nuit, je ris tout seul

Acteurs chantants, danseurs hésitants, Michel-Maxime Legault et Marcel Pomerlo s’approprient les lieux et laissent un peu de leur délire théâtral sur tous les étages de la maison. Spectacle performance musicothéâtral, absurde, fou, tragique et très ludique, ce déambulatoire invraisemblable nous parle de l’Amérique en dérive, de nos rêves tordus et des fulgurants désirs qui habitent nos corps.

Du15 au 26 mai 2017 : IDentité

Parcours immersif conçu par Q0D, une organisation énigmatique qui se manifestera cet automne, dont les intentions seront dévoilées plus tard au cours de la saison..

Le Quat’Sous en tournée  

En plus des lectures de James Hyndman à Québec, une autre oeuvre phare sera présentée extramuros. La fête sauvage, ce cabaret entre théâtre et chansons initié par Véronique Côté et créé en décembre 2015 en collaboration avec le Jamais lu dans le cadre du 60e anniversaire du Théâtre, il sera présenté dans différentes maisons de la culture dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée.

Lieu de rencontre

Différentes activités gravitent autour de cette programmation comme autant de trajectoires parallèles qui facilitent les rencontres. L’heure du conte invite cette année des acteurs de Salmigondis (Eve Landry, Caroline Lavigne, Victor Andres Trelles-Turgeon), qui divertissent les enfants pendant que les parents assistent à la représentation. Les noctambules est une discussion chaleureuse et animée, dans laquelle fusent les bonnes idées, les avis précieux, les angles inédits. Les vendredis grilled-cheese permettent de savourer un délicieux grilled-cheese dans l’ambiance d’un 5 à 7 décontracté. Finalement, Les Auditions générales accueillent les artistes de la relève ou issus de la diversité pour faciliter leur entrée dans le marché du travail.

Un tarif unique, pour tous !

Le Quat’Sous maintient sa nouvelle politique tarifaire et invite le public à prendre le parti de l’audace en se procurant leur billet en prévente, au coût de 25 $ et ce, peu importe l’âge, le statut, le nombre de billets achetés, etc. Les spectateurs qui se procureront des billets pour 3 spectacles et plus recevront une carte Complice, leur donnant droit à une foule de privilèges.

Communiqué de presse | Théâtre de Quat’Sous

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *