Nouvelles

Opéra, ballet et théâtre en direct dans les cinémas du Québec

La présentation d’opéras en direct au cinéma gagne sans cesse en popularité, faisant annuellement des milliers de nouveaux adeptes à travers le monde. Témoins de cette effervescence manifeste, de plus en plus d’institutions emboîtent le pas et diffusent ainsi leur programmation, pour le plus grand plaisir des mélomanes et des cinéphiles.

Dans cette mouvance, aux productions de l’Opéra national de Paris que nous présentons depuis quatre ans, se sont ajoutés, l’an dernier, les opéras et les ballets du Royal Opera House de Londres, de même que les représentations de la Royal Shakespeare Company. Grande nouvelle: cette année encore, nous bonifions la programmation en ajoutant à cette diversité déjà enviable deux opéras du Gran Teatre del Liceu de Barcelone et trois pièces de la Comédie-Française pour plus de 25 spectacles!

Opéra

Côté opéra, la saison du ROH relance ce jeu d’équilibre entre valeurs sûres et intrépidité à tout rompre qui fait sa réputation. En attendant le dernier Thomas Adès (adaptation d’El ángel exterminador de Buñuel), les plus audacieux se délecteront, en ouverture de saison, de la relecture de Norma par Àlex Ollé, directeur de la Fura dels Baus. Le spectacle bouscule les conventions de temps, de lieu et d’espace dans une démesure poétique reposant grandement sur la scénographie d’Alfons Flores. Exit les druides gaulois, c’est au cœur d’allusions aux ecclésiastiques de l’Inquisition espagnole et au Ku Klux Klan que l’héroïne de Bellini entonnera Casta Diva. Sinon, les mélomanes du Québec voudront renouer avec le ténor Jonas Kaufmann, lui qui fera ses débuts dans la peau du personnage-titre de l’Otello de Verdi.

Le Misanthrope

Le Misanthrope

Ballet

Les amateurs de ballet se tourneront quant à eux vers l’Opéra Bastille, et pour cause; Le Lac des cygnes s’y imposera dans sa version la plus emblématique, soit celle noire, profonde, radicale de Rudolf Noureev qui revient à Paris plus de 30 ans après sa création, en 1984. Puis, de Londres, Woolf Works de Wayne McGregor, d’après l’œuvre de Virginia Woolf, saura assurément séduire les cinéphiles, grâce notamment à la musique de Max Richter (Waltz with Bachir), très appréciée de ces derniers.

Théâtre

À la Comédie-Française, joué sur les planches de la salle Richelieu pour la toute première fois depuis 1954, le drame de Roméo et Juliette se voit cette fois déplacé au cœur de la Sicile d’entre les deux guerres par Éric Ruf. Certains critiques ayant relevé les accents coppolesques de la mise en scène, c’est tout naturellement que cette première émission de théâtre en direct de la Maison de Molière trouvera réception chez nous!

Les spectacles sont présentés en direct dans 19 cinémas à travers le Québec.

Communiqué de presse | Ciné-Spectacle

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *