Nouvelles

Danse-Cité aura 35 ans en 2017

2017 entamera réellement l’année des 35 ans de Danse-Cité dans le paysage culturel montréalais. Plusieurs options s’offrent pour célébrer. Danse-Cité, sous la direction de Daniel Soulières, choisit de s’impliquer dans des projets qui mettent de l’avant les valeurs autour desquelles la compagnie s’est créée, afin de les réaffirmer et de les renforcer : audace, diversité, qualité des œuvres présentées, risque artistique, place de choix pour les créateurs associés.

La trace de ceux qui ont marché

Dans le cadre des 150 ans de la Confédération canadienne et avec le soutien de la Fondation du Grand Montréal, Danse-Cité avec l’étroite collaboration de l’artiste en danse Sarah Dell’ Ava ont créé un nouveau projet intitulé La trace de ceux qui ont marché. Dès février 2017, Sarah animera des ateliers de mouvement qui rassembleront des personnes arrivées à Montréal en tant que réfugiés et des personnes établies à Montréal. Une occasion de rencontre et de partage par le mouvement, la danse, la musique et le dessin. À vivre seul(e), avec des ami(e)s et/ou de la famille. La période d’inscriptions est ouverte et se déroulera jusqu’à fin janvier 2017.

Elle-moi. D’un bout du monde à l’autre

Avec Elle-moi. D’un bout du monde à l’autre, Katia Gagné (photo) offre une œuvre de danse qui grafigne la réalité en douceur, une œuvre à échelle humaine brute et dynamique, parfois tranchante, parfois évanescente et poétique. Gagné s’est avant tout dédiée au théâtre. Aujourd’hui, choisissant ponctuellement de faire de la danse son médium de prédilection, sa démarche chorégraphique s’affirme progressivement, avec force. Elle-moi. D’un bout du monde à l’autre se joue de notre rapport au temps pour proposer une œuvre dansée où la solitude d’une humaine invite le spectateur à sa rencontre. Du 8 au 18 février 2017 à la Chapelle. Avec Ève Garnier, Johanne Madore, Lina Malenfant, Annie Roy et Lucie Vigneault.

Ginette Laurin

Tierra

Une performance telle une coulée de lave dévastatrice, où la force de la danse théâtrale de Jens van Daele fusionne avec le langage pur, acrobatique et poétique de Ginette Laurin. Jens van Daele a dansé avec O Vertigo dans les années 90, une création qui lui a laissé une impression indélébile. 20 ans plus tard, Ginette Laurin et Jens van Daele associent leurs forces pour créer Tierra, un concert de danse puissant dans lequel les créateurs projettent un vibrant hommage à l’être humain, son habitat, sa fragilité, ses origines, son devenir. Tierra promet d’être une célébration « terrestre » dans laquelle les forces de la danse contemporaine, associées à celles de la musique live, frapperont droit au cœur les spectateurs. Du 25 au 29 avril 2017 à la Cinquième Salle de la Place des Arts. Avec Patricia Deutekom, Audrey Bergeron, Merle Schiebergen, Naomi Schwarz et Elaine Gadet. Musique et performance : Alexandra Bellon et Richard van Kruijsdijck.

Communiqué de presse | Danse-Cité

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *