Nouvelles

Félix-Antoine Boutin explore l’œuvre de Claude Gauvreau 

Claude Gauvreau est un monument de sensibilité, d’obsession et de révolte. Son œuvre est chargée d’emportements et de beautés irradiantes, mais aussi d’une grande solitude accentuée par l’impression d’être incompris et malmené.

C’est une œuvre d’une radicalité rare, habitée par des alter ego de l’auteur, torturés et assassinés, par des traîtres et par des amours envolées. On entend – dans le souffle, dans la langue, dans le propos – le cri de la bête traquée, de l’enfant abandonné, du fou ligoté.

Gauvreau a créé des actes artistiques qui visaient, entre autres, à sortir notre province de l’obscurantisme au moyen de la poésie et de l’abstraction. Grâce à l’écriture automatique, à un langage inventé – l’exploréen – et à une lucidité étonnante quant à ce qui habite les coins sombres de nos âmes, il est devenu un artiste incontournable, presque mythique, à la hauteur de ses rêves, c’est-à-dire gigantesques et d’une richesse presque destructrice.

Auteur et metteur en scène, directeur de la compagnie Création Dans la Chambre, Félix-Antoine Boutin a créé plusieurs spectacles depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre en 2012. Mentionnons Un animal (mort) (2016), Les Dévoilements simples (strip-tease) (2015), Koalas ( 2014) et Orphée Karaoké (2014). Après une résidence de recherche de plus d’un an à L’L (Bruxelles) et à Montévidéo (Marseille), sa dernière création, Petit guide pour disparaître doucement, est créée à l’automne 2016, à Marseille et à Montréal.

Avec Sophie Cadieux, René-Daniel Dubois, Kathleen Fortin et Alexis Lefebvre.

Une présentation du Conseil des arts de Montréal en tournée et du CEAD.

Mercredi 8 février 2017 à 20h
Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal
465, avenue du Mont-Royal Est

Jeudi 9 février 2017 à 19h
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario Est

Vendredi 10 février 2017 à 20h
Centre culturel de Verdun
5955, rue Bannantyne

Vendredi 17 février 2017 à 20h
Auditorium Le Prévost
7355 rue Christophe-Colomb

Communiqué de presse | CEAD

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *