Nouvelles

Une mort accidentelle (Ma dernière enquête) | François Archambault

Un jeune chanteur connu, en couple avec une animatrice célèbre, la tue sans le vouloir lors d’une dispute violente et de la bagarre qui s’ensuit. Pris de panique, il s’enlise dans une spirale de mensonges et d’actes désespérés à l’engrenage de plus en plus complexe. Un enquêteur alangui, dépressif et lunatique est chargé de l’affaire, dans laquelle sont entraînés les parents, les beaux-parents, les médias…

Où commence et où s’arrête la responsabilité lorsque l’irréparable est commis ? Que signifie la notion de châtiment ? François Archambault réfléchit à cela, bien sûr, mais aussi, surtout, aux faux-semblants, à la fabrication de l’image, à la façon dont, à notre époque, tout ce qui est grave est noyé en un babillage superficiel multiforme où le réel se dissout. À son humour habituel, à sa finesse d’observation s’ajoutent ici une tonalité étrange, inquiète, un peu douce-amère, et un suspense qui nous tient en haleine jusqu’à la fin.

La pièce a été écrite lors d’une résidence de l’auteur au Théâtre de la Manufacture. Elle a été créée le 17 janvier 2017 à la Licorne, dans une mise en scène de Maxime Denommée.

François Archambault a signé une douzaine de pièces de théâtre – dont plusieurs ont été traduites et reprises à l’étranger – et participé à de nombreux collectifs. On lui doit entre autres Cul sec, Si la tendance se maintient, Les gagnants, 15 secondes (Prix littéraire du Gouverneur général du Canada 1998) et La société des loisirs (Masque du meilleur texte original 2003 ; cette pièce est la plus jouée dans toute l’histoire de la Licorne). Leméac Éditeur a publié ses premiers textes, ainsi qu’Enfantillages et Tu te souviendras de moi, respectivement en 2013 et en 2014.

Communiqué de presse | Éditions Leméac

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *