Nouvelles

Duceppe dévoile une saison au fil du temps

Cinq moments de vie, cinq histoires captivantes qui vous feront vivre toutes sortes d’émotions en temps réel : le temps qu’il fait, le temps des regrets, le temps des secrets, le temps des souvenirs, le temps des retrouvailles, le temps de la vérité, le temps des appartenances, le temps des enjeux et des débats. Tous les temps d’une humanité qui se cherche.

Quand la pluie s’arrêtera

Texte Andrew Bovell. Mise en scène et traduction Frédéric Blanchette. Avec Véronique Côté, Normand D’Amour, David Laurin, Christian Michaud, Alice Pascual, Marco Poulin, Maxime Robin, Paule Savard, Linda Sorgini. Alice Springs, ville australienne, an 2039. Un poisson tombe du ciel aux pieds de Gabriel York. Il pleut continuellement et l’homme sait que quelque chose ne va pas. Quatre-vingts ans plus tôt, en 1959, son grand-père prédisait qu’un jour les poissons tomberaient du ciel annonçant une terrible inondation qui mettrait fin à la vie sur terre. Entre ces deux évènements, il y a la quête de réponses d’un jeune homme parti sur les traces de son père disparu. Et, au fil de plusieurs tableaux fascinants qui se déroulent entre un modeste appartement londonien et le désert d’Australie, une question cruciale transparaît : face aux grands enjeux environnementaux, pouvons-nous modifier notre façon de vivre pour le bien des générations futures ? En coproduction avec le Trident et LAB87.

Les secrets de la Petite Italie

Texte Steve Galluccio. Mise en scène Monique Duceppe. Avec Davide Chiazzese, François-Xavier Dufour, Michel Dumont, Roger La Rue, Danièle Lorain, Marie Michaud, Pascale Montreuil. Petite Italie. Dimanche après-midi. Un léger vent de panique se lève dans l’appartement de Tony. Il est sans nouvelles de sa femme Amanda. Elle, qui veille à tout, est sortie faire des courses et ne revient pas. Cette mystérieuse disparition provoquera par ailleurs un retour aussi inattendu qu’explosif : celui d’Ivana, la marginale… Au fil d’un drame irrésistiblement comique, une galerie de personnages hauts en couleur est forcée de mettre en pièces les belles apparences. Les couteaux voleront bas, les paroles égratigneront. Et, un dimanche après-midi dans la Petite Italie, la vérité éclatera enfin au grand jour.

Enfant insignifiant !

Texte Michel Tremblay. Mise en scène Michel Poirier. Avec Henri Chassé, Gwendoline Côté, Isabelle Drainville, Michelle Labonté, Sylvain Marcel, Pierrette Robitaille, Guylaine Tremblay. Michel est devant son ordinateur et termine un texte. Le point final posé, les personnages de la pièce qu’il vient d’écrire le rejoignent. Sa mère Nana, puis son père, sa grand-mère, sa maîtresse d’école, son amie Ginette… On se retrouve rue Fabre, Plateau Mont-Royal, dans les années cinquante. On plonge au coeur des souvenirs de l’auteur alors qu’il revit plusieurs échanges réjouissants avec des personnes phares de son enfance. Michel, gamin curieux et tenace, bombarde de questions les adultes. Amoureux de la littérature, du cinéma et des poupées à découper, obnubilé par la religion, le petit Michel a besoin de comprendre le monde qui l’entoure, afin d’y trouver sa place.

Le Chemin des Passes-dangereuses

Texte Michel Marc Bouchard. Mise en scène Martine Beaulne. Avec Maxime Denommée, Félix-Antoine Duval, Alexandre Goyette. Quelques heures avant le mariage du plus jeune, trois frères qui se rendaient au camp de pêche familial se retrouvent isolés à la suite d’un accident de la route. Pour Carl, Ambroise et Victor, éloignés au quotidien tant géographiquement que culturellement, un lien étroit résiste : le mutisme autour de la mort de leur père. Aujourd’hui, au bord du Chemin des Passes-Dangereuses, à l’endroit où leur père est disparu quinze ans auparavant, ils attendent les secours. Contraints à un huis clos imprévu, ils plongent dans leurs souvenirs d’enfance et leurs mensonges d’adultes, affrontent fantômes et blessures, jusqu’à atteindre le secret qui les hante. Une cérémonie des aveux brutale, définitive et terriblement humaine.

Le bizarre incident du chien pendant la nuit

Texte Simon Stephens. Mise en scène Hugo Bélanger. Traduction Maryse Warda. Avec Stéphane Breton, Normand D’Amour, Lyndz Dantiste, Milva Ménard, Catherine Proulx-Lemay, Adèle Reinhardt, Sébastien René, Philippe Robert, Cynthia Wu-Maheux, Qui a tué Wellington, le chien de Mme Shears, la voisine ? Christopher Boone, « quinze ans, trois mois et deux jours », décide de mener l’enquête. Christopher possède une intelligence remarquable et une logique imparable: il aime les listes, les plans, la vérité et Sherlock Holmes. Il connaît tous les pays du monde et les nombres premiers jusqu’à 7507. Christopher est autiste et porte en lui une part de génie. Cependant, les êtres humains le déconcertent. Tout seul, il n’est jamais allé au-delà du bout de sa rue. Mais quand son père lui ordonne de cesser ses investigations, Christopher refuse d’obéir. Au risque de bouleverser profondément le délicat équilibre de l’univers qu’il s’est construit… En collaboration avec le Festival Juste pour rire.

Communiqué de presse | Duceppe

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *