Nouvelles

Le Théâtre français du CNA dévoile sa programmation

Brigitte Haentjens, directrice artistique du Théâtre français du CNA, récemment lauréate du Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, nous invite à découvrir des créations puissantes et lumineuses, autant poétiques que politiques, conçues dans une pluralité de formes par des artistes qui interpellent, chamboulent, éveillent… Des créateurs de notre temps qui mettent le présent au cœur de leur démarche. Des rêveurs lucides qui ont foi dans le théâtre en tant qu’art vivant. Des réveilleurs allumés qui transforment le théâtre en véritable lieu des apparitions.

Le Wild West Show de Gabriel Dumont

18-21 octobre 2017 au Théâtre. Texte : Jean Marc Dalpé, David Granger, Laura Lussier, Alexis Martin, Andrea Menard, Yvette Nolan, Gilles Poulin-Denis, Paula-Jean Prudat, Mansel Robinson et Kenneth T. Williams. Mise en scène : Mani Soleymanlou. Avec Charles Bender, Jean Marc Dalpé, Katerine Deniset, Gabriel Gosselin, Alexis Martin, Émilie Monnet, Krystle Pederson, Chancz Perry, Dominique Pétin et Andrina Turenne. Coproduction : Théâtre français du CNA, Nouveau Théâtre Expérimental (Montréal), Théâtre Cercle Molière (Winnipeg) et La Troupe du Jour (Saskatoon), en collaboration avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Une épopée anachronique et flamboyante, fragmentée en tableaux, sur la lutte des Métis de l’Ouest canadien. Une saga hybride et divertissante à l’allure de rodéo, inspirée librement des spectacles à grand déploiement de Buffalo Bill.

Je disparais

1-4 novembre 2017 au Studio. Texte : Arne Lygre. Traduction : Guillaume Corbeil. Mise en scène : Catherine Vidal. Avec Larissa Corriveau, James Hyndman, Marie-France Lambert, Marie-Claude Langlois et Macha Limonchik. Production : Le Groupe de la Veillée. Un théâtre de chambre énigmatique au sein duquel des êtres ordinaires en proie à leurs peurs glissent hors d’eux-mêmes, se dédoublent, s’inventent une identité fantasmatique. Une époustouflante réflexion sur l’absence et la fragilité des liens humains.

L’état de siège

15-18 novembre 2017 au Théâtre. Texte : Albert Camus. Mise en scène : Emmanuel Demarcy-Mota. Avec Jauris Casanova, Valérie Dashwood, Philippe Demarle, Matthieu Dessertine, Sandra Faure, Sarah Karbasnikoff, Hannah Levin Seiderman, Alain Libolt, Serge Maggiani, Gérald Maillet, Walter N’Guyen, Hugues Quester et Pascal Vuillemot. Production : Théâtre de la Ville (Paris). Une allégorie vertigineuse, teintée de fantastique, sur les régimes autoritaires et corrompus. Un mythe moderne inventé par Camus en écho à sa Peste. Un théâtre total et choral, mettant en scène l’illustre troupe du Théâtre de la Ville de Paris.

La bibliothèque-interdite

6-9 décembre 2017 au Studio. Texte et musique : Denis Plante. Mise en scène : Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard. Avec Matthieu Léveillé (guitare), Francis Palma (contrebasse), Denis Plante (bandonéon) et Sébastien Ricard. Production : Sibyllines. Un opéra-tango intimiste et lyrique. Un polar animé par l’univers de Borges, dans lequel récits et chansons se succèdent et se mélangent dans une atmosphère de réalisme magique, acide et enveloppante, si chère à la culture argentine.

Le dire de Di

31 janvier – 3 février 2018 au Studio. Texte : Michel Ouellette. Metteur en scène : Joël Beddows. Avec Marie-Ève Fontaine. Production : Théâtre français de Toronto. Coproduction : Théâtre la Catapulte. Une histoire d’amour éternel dite par une femme-enfant rêveuse, fragile, vive comme une feuille et dont la pensée tourbillonne. Un poème scénique tout en spirale, ludique et poignant. Une langue bigarrée et joueuse, nourrie de l’air et de la terre.

Dans la solitude des champs de coton

21 – 24 février 2018 au Théâtre. Texte : Bernard-Marie Koltès. Mise en scène : Brigitte Haentjens. Avec Hugues Frenette et Sébastien Ricard. Production : Sibyllines. Une stupéfiante joute verbale entre un dealer et un client, dans laquelle fulgurances poétiques et trivialités se suivent et se chevauchent. Un échange puissant qui se révèle lutte de pouvoir et lutte de désir. Un féroce combat entre chien et loup.

Tapage et autres bruits sourds

27 – 28 mars 2018 au Studio. Textes (collage) : Les Poids Plumes. Direction artistique : Annie Cloutier, Lisa L’Heureux et Louis-Philippe Roy. Avec un groupe d’interprètes à communiquer. Production : Théâtre français du CNA. Un happening décapant, tout feu tout flamme, fait de paroles et de chuchotements, destiné à célébrer en meute la Journée mondiale du théâtre. Un espace d’évasion, où s’exprime en mots et en sons un captivant collectif d’auteurs émergents de la région d’Ottawa-Gatineau.

La cerisaie

11 – 14 avril 2018 au Théâtre Texte : Anton Tchekhov. Mise en scène : tg STAN. Avec Evelien Bosmans, Evgenia Brendes, Robby Cleiren, Jolente De Keersmaeker, Lukas De Wolf, Bert Haelvoet, Minke Kruyver, Scarlet Tummers, Rosa Van Leeuwen, Stijn Van Opstal et Frank Vercruyssen. Production : tg STAN (Anvers). Une Cerisaie pleine de charme, de vivacité et de jeunesse, conçue et portée en toute liberté par la pétillante bande flamande tg STAN. Une Cerisaie ponctuée de blagues et d’apartés, qui parle de chacun d’entre nous, au présent, et qui déménage !

Fendre les lacs

9 – 12 mai 2018 au Studio. Texte et mise en scène : Steve Gagnon. Avec Marie-Josée Bastien, Pierre-Luc Brillant, Véronique Côté, Steve Gagnon, Karine Gonthier-Hyndman, Frédéric Lemay, Guillaume Perreault et Claudiane Ruelland. Production : Théâtre Jésus, Shakespeare et Caroline. Un huis clos en forêt tout tchékhovien, envoûtant et fougueux, centré sur une communauté de femmes et d’hommes-enfants sauvages, où chacun a une envie bouillante de bousculer les choses. Une exploration féconde des tempêtes et des vertiges de la vie.

Le volet enfance/jeunesse brasille comme un phare !

Ma petite boule d’amour du Théâtre Bouches Décousues. Traversée des Voyageurs Immobiles, Histoires à plumes et à poils du Petit Théâtre de Sherbrooke, Comment j’ai appris à parler aux oiseaux des Filles électriques, Magie lente de la compagnie Des mots d’la dynamite, Et si Roméo & Juliette… de DynamO Théâtre, Impatience de L’eau du bain, Romanzo d’infanzia de Quintavalla – Stori – Compagnia Abbondanza/Bertoni, De plain-pied du Théâtre français.

Communiqué de presse | Théâtre français du CNA

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *