Entrevues

Scott Maidment : La fiesta des limbes

Tony Virgo

Le cirque est souvent décrit ou perçu comme un spectacle familial rempli de cabrioles d’acrobates avec des pitreries de clowns très maquillés. Art aux multiples formes, le cirque ose aussi des créations comme Les Érotisseries des Productions Carmagnole, présentées à la Chapelle en 2015, ou encore du divertissement pour adultes comme Limbo, une production de la compagnie australienne Strut & Fret de passage pour Montréal Complètement Cirque. On s’est entretenue avec le metteur en scène Scott Maidment, cofondateur de la compagnie en 1997.

Tony Virgo

Les limbes sont définis comme «un état de l’au-delà situé aux marges de l’enfer». Comment cela se traduit-il dans Limbo?

Scott Maidment : Se déroulant entre le paradis et l’enfer, un lieu qui est notre vision des limbes, le spectacle débute avec un artiste qui se retrouve dans la fête éternelle. Inspirée par le Jank du compositeur américain de musique électro Sxip Shirey, la musique est un des moteurs du spectacle. Le style vintage des costumes donne un sentiment d’intemporalité qui rend l’action difficile à situer dans l’espace et dans le temps. Limbo suit le parcours de personnages dont certains se dirigent vers le ciel et d’autres vers l’enfer. Lors de leur passage dans les limbes, ils raffolent tous de la fête qui s’y déroule.

En matière de divertissement pour adultes, comment comparez-vous Limbo à des cabarets comme La Clique, La Soirée ou Empire, vus à Montréal depuis 2007?

S. M. : Les distributions de ces spectacles sont faites d’artistes interchangeables, qui, durant la représentation, n’ont rien à voir les uns avec les autres. Limbo est un ensemble cohérent, un spectacle avec un thème et qui raconte une histoire. Nos créations sont conçues pour être présentées dans l’espace circulaire d’une spiegeltent (une grande tente ronde ou rectangulaire, faite de bois et de tissu), un contexte qui offre une certaine intimité et une expérience immersive. Les spectateurs peuvent apprécier la proximité des interprètes et éprouver des sensations comme la chaleur du feu, ils peuvent voir la sueur et percevoir la concentration. Pour les représentations de Limbo à Montréal, nous avons cherché à reproduire ce sentiment dans une salle à l’italienne.

Che Chorey

Comment décririez-vous la partie circassienne du spectacle?

S. M. : Il y a une cracheuse de feu, un contorsionniste, du cerceau aérien, du mat chinois, des équilibres sur cannes et sur échelle, entre autres. C’est un mélange unique de cirque, de cabaret et de burlesque, la rencontre d’artistes aux multiples habiletés qui apportent leur énergie stimulante et leur immense talent. En Australie, l’industrie du cirque n’est pas si grande et les compagnies ou entreprises (comme Circa, Gravity and other Myths, Casus et Circus Oz) sont tricotées serrées. Nos artistes sont détendus, il est agréable de travailler avec eux et ils ont de bonnes critiques sur la scène internationale.

Limbo

Metteur en scène : Scott Maidment. Musique : Sxip Shirey. Scénographie et éclairages : Philip Gladwell. Illusions : Paul Kieve. Costumes : Zoë Rouse. Avec Danik Abishev, Evelyne Allard, Grant Arthur, Mikael Bres, Hilton Denis, Heather Holliday, Jonathan Nosan, Sxip Shirey, Mick Stuart, Aurélien Oudot, Eamon McNelis, Elyas Khan, Tigris et Shun Sugimoto. Une coproduction de Strut & Fret Production House, Underbelly Productions et Southbank Centre. Au Cabaret du Casino de Montréal, à l’occasion du festival Montréal Complètement Cirque, du 4 au 23 juillet 2017.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *