Nouvelles

6e édition du Festival Phénomena

Valérie Sangin

Pour sa 6e édition, le Festival Phénomena dirigé par D. Kimm frappe un grand coup en organisant la Parade Phénoménale, un événement citoyen et extravagant qui aura lieu le samedi 7 octobre (remis au dimanche 8 octobre en cas de pluie).

Phénomena s’associe à Patsy Van Roost, la Fée du Mile End, et à Viaduc 375 pour organiser cet événement hors norme dans le quartier Mile End. Tout le monde est invité à fabriquer son costume et à participer à une parade fellinienne et fantaisiste qui déambulera sur le Viaduc Van Horne. La parade réunira des artistes de rue, des fanfares, des élèves des écoles avoisinantes et se terminera par un grand spectacle d’artistes de feu.

Le Festival retrouve ensuite son quartier général à La Sala Rossa pour une série de 8 cabarets déjantés. À signaler : le retour triomphal après deux ans d’absence du fameux Kiss My Cabaret sous la gouverne de sa créatrice Danette MacKay et une soirée décadente Weimar New York avec des performeurs impertinents échappés du pays du clown Trump. Phénomena prend un tournant très physique en confiant la direction du Cabaret DADA à Éliane Bonin, circassienne rebelle et engagée, accompagnée de la délicieuse Krin Haglun. Un cabaret «d’animalité sauvage» sous la direction de la danseuse Claudia Chan Tak présentera de jeunes chorégraphes et danseurs. La soirée Body and Soul mettra là l’honneur des performeurs singuliers et charismatiques dont Nina Segalowitz, Gaétan Nadeau et Geneviève & Matthieu.

Pierre Crépô

Phénomena est particulièrement heureux (et surtout heureuse!) d’offrir une carte blanche au collectif Femmes pour l’Équité en Théâtre (FET) pour une soirée qui prendra la forme d’un Manifeste d’univers sous-exposés. Le Festival rendra aussi hommage à la poète Hélène Monette, trop tôt disparue. Lors de cette soirée animée par sa fille Lili Monette-Crépô, des poètes amis dont Paul Chamberland liront les textes d’Hélène accompagnés d’un house band d’enfer. Un beau clin d’œil à son ancêtre le Festival Voix d’Amériques.

Le festival se terminera par une autre soirée délinquante «pour les gouines et leurs chums» en célébrant les 20 ans de la mythique soirée queer Meow Mix organisée par la rassembleuse Miriam Ginestier.

Autre moment fort, Phénomena s’associe à La Chapelle pour offrir une carte blanche au perturbateur iconoclaste Peter James pour un spectacle excentrique et intransigeant, avec en deuxième partie les jeunes artistes Émile Pineault, Lara Oundjian et Thomas Saulgrain.

Parallèlement à tous ces spectacles, Phénomena présente Col[labo]rations en partenariat avec le Workspacebrussels, un centre d’artistes de Bruxelles, et le Studio 303. On pourra voir l’installation performative d’élastiques musicaux de Stéphanie Laforce (BE) et une performance de dissection ludique de Gosie Vervloessem (BE) et Frances Adair McKenzie (CA).

6e Festival Phénomena

Du 7 au 20 octobre 2017. Tous les détails de la programmation seront révélés le 14 septembre.

Communiqué de presse | Festival Phénomena

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *