Articles de la revue Dernier numéro JEU 164 : Publics

Lucie LeBlanc, la meneuse de foules

Mathilde Corbeil

La théâtrophilie de Lucie LeBlanc est plus que contagieuse, elle est épidémique! Non contente de fréquenter assidûment la majorité des salles montréalaises et de connaître de mémoire la programmation de la plupart des compagnies, elle propage son amour de l’art scénique à tout vent.

Ce qui avait tout d’abord commencé par de modestes sorties au théâtre avec des proches et des collègues de travail s’est effectivement mué en une organisation d’envergure. «Cette année, j’ai formé des groupes pour 53 productions, ce qui équivaut environ à 2 300 billets achetés», explique humblement celle qui envoie à son cercle de fidèles – comptant pas moins de 400 membres –, à la fin de la belle saison, un document présentant les spectacles pour lesquels elle prévoit former des cohortes au cours de l’année à venir. Y figurent tant des classiques que des créations, présentés sur une dizaine de scènes. Si le nombre de spectateurs rassemblés est rarement inférieur à une vingtaine, il peut prendre des proportions étonnantes. Pour aller voir Mort accidentelle de François Archambault à la Licorne l’hiver dernier, Lucie LeBlanc a fait l’achat de 172 billets, répartis sur deux soirs.

Comment a commencé la double vie de cette femme, passionnée de la spectature le soir et analyste d’affaires pour une compagnie d’assurance le jour? Grâce à nul autre que Michel Marc Bouchard, qu’elle a rencontré en 1997 dans une soirée entre amis! Désireuse d’aller voir ses Muses orphelines, elle a rassemblé une douzaine de convives enthousiastes à l’idée de partager l’expérience théâtrale et de jouir du tarif réservé aux groupes. Vingt ans plus tard, Lucie LeBlanc est reconnue comme un phénomène unique dans le milieu.

Certains artistes la vénèrent. D’autres vont jusqu’à la consulter. C’est notamment ce qu’a fait Patrice Dubois en l’invitant à une répétition privée de Five Kings, en 2015, afin d’avoir le point de vue d’un membre du public sur sa création. Plutôt réservée, Lucie LeBlanc ne cherche pourtant ni l’attention ni les honneurs et se fait un devoir de refuser tout billet de faveur. Elle souhaite simplement accomplir la mission qu’elle s’est lancée, soit «de faciliter l’accès au théâtre» aux gens qui l’entourent – au sens large de l’expression, cela va sans dire. Son mot d’ordre: «Il faut que tout le monde y gagne.»

Ainsi, lorsque Xavier Inchauspé, secrétaire général au sein de la compagnie Orange noyée, lui a expliqué que des achats massifs de billets à prix réduit pouvaient nuire à la santé financière de modestes producteurs, l’amoureuse des planches a aussitôt instauré une nouvelle politique au sein de son réseau: lorsqu’un spectacle est produit par une petite compagnie, elle suggère à ses membres d’ajouter volontairement deux dollars au prix de groupe suggéré. Une proposition qui trouve systématiquement preneurs. Après tout, qui refuserait quoi que ce soit à une femme dont la foi en l’essentialité de l’art est aussi indéfectible que virale?

Sophie Pouliot

À propos de

Journaliste culturelle, membre de la rédaction de JEU depuis 2016, elle est aussi, entre autres, chroniqueuse des arts de la scène pour le magazine Elle Québec.

10 commentaires

  1. Michel Legault

    Très bon article qui décrit bien l’amour du théâtre de la part d’une passionnée. Mais son nom de famille s’écrit LeBlanc avec un B majuscule puisque son père est acadien.

  2. Anne Pellerin

    Magnifique article qui met en valeur une femme qui permet aux gens de vivre cette même passion.
    Bravo pour votre dévouement Madame Lucie LeBlanc!!!

  3. Josée Gauthier

    Très bel article qui dépeint très bien l’engagement de Lucie et qui nous fait découvrir sa passion au fil des saisons de théâtre que nous attendons avec enthousiasme !

  4. Pierre Chartrand

    Notre chère Lucie, nous partage sa passion contagieuse, année après année, à travers des expériences théâtrales hors du commun. Je me sens privilégié d’être un membre de sa tribu. Merci madame théâtre.

  5. Nicole Pelletier

    Superbe article et tu as tout le mérite. C’était une collegue passionnée (car je suis maintenant retraitee) par son travail et elle gère cette activité pour nous avec autant d’amour . MErci et continue.

  6. Laurent Pitre

    Comment se joigne-t-on à son groupe? Très interessé!

  7. Rina Huard

    Très bel article. Bravo Lucie leBlanc, tu mérite tout cet hommage, et,
    tous les mercis de tes membres, je suis très contente d’en faire parti.
    Un gros MERCI!!

  8. Laurie Joseph

    Je reconnais bien la passionnée, entière et dévouée Lucie! Quelle belle contribution que cette initiative ma belle amie!

  9. Marie LeBlanc

    Elle m’a donné la piqûre. Quelle passionnée de théâtre que cette femme et quel dévouement! Bravo Lucie pour tout ce que tu fais pour le théâtre, les acteurs et le public qui te suit depuis tant d’années. Quel exploit! Tu as toute mon admiration.

  10. Richard Dupont

    Mes amis et moi, sommes membres depuis années et nous avons toujours été impressionnés par son implication et de son amour pour le théâtre. Bravo et encore Bravo, continues à nous faire connaitre nos talents québécois et à nous faire passer de belles soirées.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *