Nouvelles

Demain matin, Montréal m’attend

Après une première version en 1970, puis une seconde en 1995, voici la troisième édition de cette œuvre culte du théâtre musical québécois. Elle met en scène Louise Tétrault, une jeune waitresse de Saint-Eustache qui décide de tenter sa chance à Montréal après avoir gagné le Trophée Lucille Dumont… Mais sa sœur Lola Lee, de son vrai nom Rita Tétrault, déjà installée dans la métropole, ne l’entend pas de cette oreille.

Métamorphosée par sa dure expérience de chanteuse sur la Main et craignant de perdre la gloire éphémère qu’elle a durement acquise, elle cherche à décourager Louise en la promenant dans les bas-fonds des clubs montréalais. Cette virée devient un voyage initiatique dans les coulisses du monde des paillettes et de l’extravagance où chaque protagoniste, dont Betty Bird et la Duchesse, semble se brûler les ailes en se cognant contre une lumière de liberté inaccessible.

Quarante-cinq après sa création, cette pièce est toujours aussi actuelle. Elle montre l’envers du décor du spectacle et s’interroge sur sa tyrannie: quel prix faut-il payer – de son corps, de son sang, de sa liberté – pour gravir l’échelle de la célébrité? L’adaptation-montage de René Richard Cyr rafraîchit la version de 1995, la nourrissant à l’occasion d’éléments et de répliques tirées des autres œuvres de l’auteur des Belles-Sœurs. On appréciera la fine sensibilité avec laquelle René Richard Cyr, qui signe aussi la mise en scène du spectacle, appréhende l’univers de Michel Tremblay.

Communiqué de presse | Leméac

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *