Nouvelles

Le boss est mort

Vient de paraître chez Dramaturges Éditeurs: Le boss est mort d’Yvon Deschamps.

Vivre par procuration. Succomber au désespoir. Survivre dans la risée. Cette drolatique tragédie pathétique met en scène un homme pour qui «le Boss» devient l’archétype suprême, égal à Dieu, plus grand que la Mort? Non, puisqu’il s’en est allé, mais plus grand que l’homme, que Lui, le petit homme, le prolétaire. Est-ce le portrait de l’homme d’une culture? De l’homme d’une époque? De l’homme d’une génération? L’homme est-il un peuple? À n’en point douter, l’homme, si petit soit-il, est une grande œuvre.

En 2011, interprété par Benoît Brière, ce personnage devient le protagoniste de la pièce Le boss est mort, créée en collaboration avec Dominic Champagne, au Théâtre de Quat’Sous (dont Yvon est l’un des cofondateurs). Pour l’écriture de la pièce, Yvon et Dominic puisent dans les monologues des cinq premières années du répertoire de l’auteur.

Yvon Deschamps est certes humoriste, mais son œuvre, très drôle, est aussi empreinte de profondeur et de gravité. Elle dévoile l’humanisme de son auteur et est celle d’un homme debout qui regarde effrontément la vie en face, esquissant un pied de nez à la mort dans un sourire narquois.

Communiqué de presse | Dramaturges Éditeurs

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *