Nouvelles

Un avant-goût du Festival TransAmériques

WendyD

Le directeur artistique Martin Faucher a révélé les noms d’artistes de danse et de théâtre qui feront assurément monter le baromètre de l’excitation chez les spectateurs de la 12e édition du Festival TransAmériques, qui se tiendra à Montréal du 23 mai au 7 juin 2018. Après le passage fracassant du metteur en scène Ivo van Hove en 2010 avec Tragédies romaines, l’annonce de son retour au FTA avec Kings of War a fait grand bruit en novembre dernier et continue d’enflammer le public. Cinq autres spectacles sont dévoilés aujourd’hui.

6 & 9

Un rituel sacré, voilà ce à quoi nous convie le TAO Dance Theater avec le programme-double 6 & 9. Incarnant l’avant-garde chinoise contemporaine, le chorégraphe Tao Ye, à peine 31 ans, lancera cette 12e édition avec deux courtes pièces respectivement interprétées par six et neuf danseurs dans un style minimaliste et hautement raffiné. Distillant le mouvement dans sa plus pure essence et magnifiant le potentiel infini du corps humain, Tao Ye est engagé dans une recherche chorégraphique impressionnante.

La nuit des taupes

D’étranges bêtes poilues feront leur apparition ce printemps à l’Usine C. Philippe Quesne nous plongera dans un monde parallèle avec sept taupes géantes réunies le temps d’une proposition théâtrale des plus intrigantes: La nuit des taupes. Si les festivaliers avaient déjà repéré la délicieuse absurdité du metteur en scène français dans L’effet de Serge en 2010, ils retrouveront son talent unique pour créer un microcosme déroutant, ici situé dans une caverne aux relents préhistoriques, à la fois étrange et merveilleuse.

La vie utile

Une œuvre éclatée sur le temps, la mort et la mémoire sera offerte par deux des voix les plus singulières et respectées du théâtre québécois: Evelyne de la Chenelière et Marie Brassard. La vie utile marque la fin du vaste chantier d’écriture réalisé par Evelyne de la Chenelière au cours de sa résidence de trois ans à Espace Go. Après La fureur de ce que je pense, elle retrouve Marie Brassard et les actrices Christine Beaulieu et Sophie Cadieux, qui font notamment partie de cette création qui s’amorce au Théâtre Espace Go dès le 24 avril et dont les cinq dernières représentations sont codiffusées par le FTA.

Solo 70

Un choc artistique et générationnel comme seul Paul-André Fortier peut nous en procurer. Le chorégraphe de 70 ans – eh oui, déjà – collabore avec le fougueux auteur Étienne Lepage dans Solo 70, l’ultime spectacle produit par sa compagnie Fortier Danse-Création. Confrontée aux accents punks d’une musique live et à l’environnement visuel de Marc Séguin, la signature gestuelle de Fortier se révèle plus entêtée que jamais.

Betroffenheit

En clôture du Festival, une incroyable décharge électrique. Nulle autre que Crystal Pite, certainement l’une des chorégraphes canadiennes les plus acclamées au monde, alliée à l’acteur et dramaturge Jonathon Young, tous deux de Vancouver, viendront présenter Betroffenheit, un spectacle puissant portant sur le choc post-traumatique, qui a soufflé les publics d’une trentaine de villes et conclura sa tournée internationale à Montréal.

Les billets à l’unité pour ces spectacles sont en vente dès aujourd’hui en ligne, par téléphone, à La Vitrine ou directement aux billetteries des salles où ils sont présentés. Les forfaits de 4, 8 et 12 spectacles seront mis en vente lors du dévoilement complet de la programmation le 20 mars 2018.

Communiqué de presse | FTA

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *