Nouvelles

Omnibus redevient nomade

Frédérique Bérubé

Omnibus le corps du théâtre (1970) et l’École de Mime de Montréal l’art du corps (1977) remballent leurs pénates. Cofondatrice d’Espace Libre en 1979 et depuis lors, résidente, la compagnie de création et son école de pensée quitteront le lieu le 30 juin à l’échéance du bail avec la maison.

Puisqu’«il y a un monde ailleurs» (Coriolan de William Shakespeare), Omnibus et l’École de Mime redeviennent nomades, en quelque sorte libres à nouveau, et plus que jamais utopiques. Incidemment Dans la tête de Proust (pastiche, collage et fabulations) prendra la route dès l’automne prochain pour une douzaine de dates déjà confirmées tandis que l’École de Mime convoite un lieu à sa mesure. Au nom de l’équipe et du conseil d’administration, les directeurs artistiques de la compagnie, Asselin (Jean), Bossé (Réal) et Moreau (Sylvie) saluent leurs ami(e)s comme il est de rigueur chez nous… sans s’incliner.

Le corps du théâtre depuis près de cinq décennies, Omnibus y mit en œuvre quelque cinquante productions reflétant l’universalité de la culture du corps. Pour sa part, l’École de Mime de Montréal, héritière de ce patrimoine culturel, célèbre cette année ses quarante années de transmission ininterrompues des règles de l’art par une vingtaine de pédagogues. Elle fut fréquentée à ce jour par plus de trois mille élèves venus du monde entier. De 1999 à 2011, Omnibus et l’École de Mime ont accueilli à un rythme triennal cinq éditions des Rencontres Internationales du Mime de Montréal (RIMM), soit une quarantaine d’artistes et de compagnies de renom.

Communiqué de presse | Omnibus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *