Nouvelles

Chez Duceppe en 2018-2019

Maxyme G. Delisle

Jean-Simon Traversy et David Laurin, codirecteurs artistiques, ont dévoilé aujourd’hui le contenu de la saison 2018-2019 de la compagnie Jean-Duceppe:

C’est une passion commune pour la dramaturgie anglo-saxonne actuelle qui a véritablement consolidé notre amitié à notre sortie de l’école de théâtre. Nous portions alors l’ambition de convaincre nos proches que le théâtre pouvait s’adresser à eux et qu’il avait la capacité d’être à la fois captivant, excitant et rassembleur. Sans le savoir, nous étions sur le point de passer les dix prochaines années à défendre les principes et les valeurs qui ont donné naissance à la Compagnie Jean Duceppe, quelques décennies plus tôt.

Quel bonheur que celui de faire désormais partie de cette grande famille et de pouvoir amorcer un dialogue avec vous. Quel honneur que celui de succéder à Michel Dumont et à Jean Duceppe à la direction artistique de cette institution phare, qui a su toucher des générations de spectateurs. C’est en toute humilité que nous saisissons leur flambeau. Nous n’avons évidemment pas la notoriété de ces monuments, mais nous partageons toute leur fougue, leur passion et leur désir de vous faire découvrir les œuvres et les artistes qui nous font vibrer.

Au cours des années à venir, nous travaillerons sans relâche à faire de votre théâtre un endroit dynamique qui développe des initiatives porteuses. Pour notre première saison, nous souhaitions que chaque pièce suscite son lot de questions. Des questions d’actualité, des questions sociales, des questions fondamentales.

À qui Jérusalem?

Oslo nous entraînera au cœur d’un des affrontements les plus célèbres de l’histoire de l’humanité et tentera de nous redonner un peu d’espoir quant à la possibilité d’une paix entre deux ennemis jurés.

Peut-on tuer par compassion?

Avec Des souris et des hommes, nous serons appelés à prendre la route de la Californie en compagnie de deux amis d’enfance portés par un rêve commun et à explorer les limites de l’amitié.

Ne pas dire non, est-ce dire oui?

Consentement nous fera revivre indirectement les événements qui ont marqué la dernière année par le biais d’un groupe d’avocats confrontés à l’épineuse question du consentement.

C’est quoi la pire chose au monde?

Dans Le terrier, nous serons témoins de la résilience d’un couple qui doit faire face à ce qui constitue assurément la plus grande peur de tous les parents.

Sommes-nous seuls?

Avec La face cachée de la Lune, nous assisterons à une tentative de rapprochement entre les univers de deux frères à la suite du décès de leur mère.

Et si on mettait les compteurs à zéro?

Véritable coup de cœur, J’aime Hydro nous donnera la chance de réfléchir et de rêver à notre avenir collectif.

Résidences d’auteurs

Duceppe a toujours eu à cœur le développement de la dramaturgie québécoise et offre désormais des résidences d’écritures. Véritables laboratoires, ces résidences permettent à des auteur(e)s de se concentrer sur l’écriture d’une nouvelle pièce grâce à une bourse de 15 000$ offerte par la Fondation Jean Duceppe. En plus de cette bourse, les auteurs bénéficient chacun d’un 5 000$ additionnel, pour l’organisation de lectures publiques, lectures auxquelles le public sera convié. Nous accueillons François Archambault en 2017-2019 et Nathalie Doummar en 2018-2020.

Auditions annuelles

Dans une volonté d’ouvrir les portes de Duceppe au plus grand nombre, nous tiendrons des auditions annuelles destinées aux acteurs professionnels. L’objectif de ces auditions est de diversifier notre banque de comédiens afin de nous permettre de bâtir des distributions riches, rafraîchissantes et représentatives de la société.

Communiqué de presse | Duceppe

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *