Nouvelles

Fous de théâtre à Repentigny

Après le grand succès qu’il a connu l’été dernier à L’Assomption, le festival Fous de théâtre est de retour pour une deuxième édition tout aussi créative et festive, animant cette année plusieurs lieux de l’Espace culturel de Repentigny du 5 au 7 juillet prochain. Découvertes, lectures publiques, pièces en chantier, représentations théâtrales, théâtre interactif, spectacles sur terrasses et déambulatoire extérieur dans plusieurs lieux feront de l’Espace culturel de Repentigny un carrefour théâtral incontournable durant la saison estivale!

La bibliothèque interdite rend hommage aux poètes et écrivains argentins qui, comme Jorge Luis Borges, Discepolo et autres, prirent la plume pour dénoncer le totalitarisme. Cet opéra tango, écrit et composé par Denis Plante, met en scène Sébastien Ricard et les musiciens de Tango Boréal. Le Théâtre La Tangente de Toronto propose Dans le bleu, une pièce mise en scène par Claude Guilmain. Avec Pièces pour emporter, sous la direction artistique de Mathieu Leroux et Antoine Touchette, Les Néos proposent au spectateur de créer son menu à partir d’une carte de 35 courtes pièces.

Les amateurs de contes trouveront leur compte avec Le vagabond céleste, où Simon Gauthier et Benoît Roland racontent en mots et en musique la fascinante histoire de Pierrot. Avec Blink, une pièce de Phil Porter mise en scène par Charles Dauphinais, le Théâtre La Bête Humaine se demande comment l’intimité et le numérique peuvent s’accorder. Marie-Thérèse Fortin et Christian Vézina offriront une pièce musicale et littéraire: Ils ne demandaient qu’à brûler, un spectacle hommage à Pauline Julien et Gérard Godin. Petits crimes contre l’humanité est une pièce coup de poing qui propose une satire de la société moderne déclinée sous la forme d’une dizaine de tableaux.

Aussi au menu: Le ciel rue de Toxique Trottoir, Post-mortem du collectif Inside, Grand rire de Katrine Duhaime et Belmont du Théâtre Advienne Que Pourra, spectacle de clôture du festival, inspiré de ce lieu mythique qu’est le parc Belmont, ponctué de l’œuvre de Diane Dufresne, emplie de grandeur, de folie et de poésie.

Communiqué de presse | Fous de théâtre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *