Nouvelles

Saison 2018-2019 de Premier Acte

Cath Langlois

L’art théâtral ne cesse de se renouveler: il s’hybride, se modifie, se transforme à l’image du monde dans lequel il s’inscrit. Cris du cœur, tendresse, rires francs, détresse et espoir composent l’ADN de la prochaine saison de Premier Acte. Il y aura bien entendu des actrices et des acteurs, mais aussi des objets, des marionnettes, de la musique, du mouvement, et même à boire et à manger. La saison 2018-2019, avec l’étendue et la pertinence de ses propositions, comblera de nouveau tous les souhaits théâtraux d’un public curieux et allumé.

En ouverture de saison, du 11 au 22 septembre 2018, le Collectif du temps qui s’arrête présente sa création Just in. À l’aube de la campagne électorale provinciale, un solo politico-fantastique percutant aborde la recherche du pouvoir et le culte de l’image.

Suivra Celle qu’on pointe du doigt, texte de Marie-Pier Lagacé présenté par le Collectif du Trottoir du 2 au 20 octobre 2018. Comment et pourquoi une mère peut-elle en arriver à commettre l’impensable, l’irréparable?

Du 23 au 27 octobre 2018, Radi, proposé par Campe, un texte de Geneviève Tremblay d’après la vie et l’œuvre d’Antonine Maillet, prendra l’affiche. Une plongée ludique et sensible dans l’univers et la quête identitaire de la grande Antonine Maillet.

Puis viendra la pièce La fille qui s’promène avec une hache, du 6 au 24 novembre 2018, écrite par Léa Aubin et Gabriel Cloutier Tremblay, et présentée par Kill ta peur. Une fable rurale, une comédie
tragique qui dépeint une jeunesse en mal d’espoir et en manque de repères.

Du 27 novembre au 6 décembre 2018, Conversations avec mon pénis du Théâtre Bistouri sera de retour entre les murs de Premier Acte. L’improbable conversation, à divers moments de sa vie, d’un homme avec son «organe»!

Pour poursuivre la tradition du temps des fêtes, du 14 au 30 décembre 2017, La Vierge folle, en collaboration avec le Centre de valorisation du patrimoine vivant, revient pour une huitième année avec Les contes à passer le temps. Un rendez-vous annuel avec ces merveilleux contes théâtraux, inspirés à la fois de notre ville et du temps des fêtes.

L’hiver 2019 débutera, du 22 janvier au 9 février, avec Beef, pièce présentée par La Brute qui pleure. Une comédie de mœurs qui, sans gants blancs, varlope joyeusement les stéréotypes masculins.

Du 12 au 23 février 2019, L’Apex présente Blackbird. Un texte d’une force rare, un affrontement bouleversant, implacable autopsie d’une relation amoureuse entre un homme mûr et une adolescente.

Suivra la pièce Untouched Land alias toi pis ta solitude en sachet déshydraté, création hybride présentée par Les Bambines du 12 au 23 mars 2019. Une réflexion sensible sur notre rapport à l’autre et au territoire, dans un spectacle fusionnant théâtre, cirque, musique et poésie.

Embargo, création présentée par le Collectif Cognac, prendra l’affiche du 2 au 13 avril 2019. Un huis clos et une joute verbale où relation amoureuse et orgueil posent la question: jusqu’où peut-on aller au nom de l’amour?

En clôture de saison, du 14 avril au 7 mai 2019, Rashomon de La Trâlée vous ravira. Une grande tragédie japonaise revue et corrigée qui prend vie dans un restaurant grâce à un joyeux théâtre d’objets de cuisine.

Communiqué de presse | Premier Acte

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *