Nouvelles

Usine C, prélancement de la saison 2018-2019

L’Usine C est heureuse de vous dévoiler en primeur 8 des œuvres qui seront à l’affiche dès l’automne ainsi que le retour très attendu de la Biennale Internationale Actoral.18 Montréal. Les créateurs Angela Konrad, Louise Lecavalier et Simon Mayer donnent un avant-goût excitant de la nouvelle saison, rejoints par Miet Warlop, Dave St-Pierre, Théo Mercier, Steven Michel et Hubert Colas pour la 3e édition montréalaise d’Actoral.

Angela Konrad

Dernier apéro d’une humanité à la dérive, mais ô combien lucide et cultivée, ce tableau vivant s’esquisse à coups de verbes foudroyants au sommet du Mont Golgotha. Angela Konrad adapte le texte de Rodrigo García pour trois femmes, mères, sœurs, tantes, anges possibles d’un Christ contemporain blessé dans un accident de voiture et qui achève sa vie dans leurs bras. Il y a du désordre et de la provocation, une furie débridée dans cette œuvre coup-de-poing, mais aussi un apaisement offert, en finale, par un sublime opus musical interprété au piano par David Jalbert.

Louise Lecavalier

Avec Mille batailles, Louise Lecavalier habille la danse d’une armure étincelante. Le corps est socialisé, empreint d’idéaux, de doutes et de chimères, mais, surtout, le corps est sous le joug de la relation à l’autre. La scène devient alors un échiquier, un ring, où se jouent les aventures pittoresques d’un chevalier et de son écuyer. Croisant la fable philosophique et la prouesse physique, Louise Lecavalier livre encore une fois une œuvre exaltante. So Blue est l’oeuvre qui a consacré Louise Lecavalier, interprète virtuose, comme chorégraphe. Les états dansants s’y succèdent avec une énergie viscérale, exaltés par la partition aux accents ottomans de Mercan Dede. Pendant soixante minutes, Louise Lecavalier et son partenaire Frédéric Tavernini se propulsent à travers la scène. Les mouvements en perpétuelle métamorphose de ces deux danseurs de l’extrême s’abreuvent à leur feu intérieur.

Simon Mayer

Ça commence comme sur la place d’un village, quelque part dans le Tyrol du sud. Quatre vigoureux jeunes hommes, munis de violons, d’un harmonica et d’une contrebasse, entament un mouvement de musique folklorique. Progressivement, Simon Mayer et sa bande écaillent le vernis paysan et nous révèlent leur tradition sous l’angle de l’émancipation. Avec humour et audace, le chorégraphe autrichienporte un autre regard sur la tradition et sur ce qu’elle dit du rapport au pays.

Actoral.18 Montréal

Née d’une collaboration entre Danièle de Fontenay, cofondatrice et directrice artistique de l’Usine C, et Hubert Colas, auteur, metteur en scène, fondateur du lieu Montévideo et directeur du festival Actoral à Marseille, la Biennale Actoral.18 Montréal invite le public à découvrir la richesse et la diversité des écritures contemporaines dans tous les domaines des arts: théâtre, danse, performance, arts numériques, poésie sonore, arts visuels et cinéma. La 3e Biennale Actoral à Montréal se déroulera du 23 octobre au 3 novembre 2018. Dévoilement de la programmation complète le 22 août. Serons notamment de la partie: Dave St-Pierre avec Néant 360, Hubert Colas avec Désordre, Théo Mercier et Steven Michel avec Affordable solution for a better living et Miet Warlop avec Ghost Writer and the Broken Hand Break.

Restez à l’affût! Lancement officiel de la 23e saison le 22 août 2018.

Communiqué de presse | Usine C

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *