Normal Desires Danse-Cité
Nouvelles

Le Théâtre Périscope présente Le baptême de la petite

La baptême de la petite

Pour sa sixième production, la Compagnie dramatique du Québec porte à la scène Le baptême de la petite qui a déjà connu sa part de succès au Théâtre du Bic avant de venir se poser au Périscope du 23 octobre au 10 novembre. En coproduction avec le Théâtre Les gens d’en bas, l’équipe s’attaque à des enjeux moraux sous la forme d’une comédie grinçante. Au cœur d’une maison familiale, à travers des personnages imparfaits et profondément humains, Le baptême de la petite promet une comédie intelligente qui porte à réfléchir sur des questions fondamentales et actuelles.

Signé par Isabelle Hubert, grande dialoguiste, le texte questionne la légitimité du patrimoine et des traditions religieuses alors que tout le monde croit la question réglée depuis longtemps. Il dresse un portrait critique d’une société sans repère où la maison familiale traditionnelle cherche à se définir, au propre comme au figuré. Mise en scène par Jean-Sébastien Ouellette, la pièce utilise comme prétexte l’arrivée d’une culture étrangère qui, au Québec comme sur la scène, génère inquiétude, fragilité et méfiance.

Le baptême de la petite raconte l’histoire d’une soirée catastrophique alors que Antoine et Maude reçoivent Marie-Ève et Rémi pour souligner l’adoption prochaine de leur fille de la Chine. Devant l’anodine question du baptême, des divergences de points de vue majeures vont apparaître, multipliant les malaises et les conflits, les accusions et les trahisons.

Avec un humour contagieux, l’autrice Isabelle Hubert (À tu et à toi, Le cas Joé Ferguson) raconte le vertige des repères perdus. Que faire avec nos traditions après s’être affranchis collectivement de la religion? Où trouver les réponses aux questions existentielles? Comment souligner les grands passages de la vie? Où soumettre ses dilemmes moraux et déposer son fardeau?

Dans une forme humoristique et réaliste, l’équipe choisit de défier l’air du temps et de prouver qu’on peut soulever des enjeux cruciaux, même dans une comédie. Que, non, il n’est pas nécessaire d’éteindre son cerveau pour rire!

Parmi la panoplie de rituels de la religion catholique, il y a les sept sacrements qui jalonnent la vie des fidèles. Minute! Êtes-vous déjà en train d’essayer de les retrouver dans votre mémoire? Si celle-ci fait défaut, rassurez-vous, Le baptême de la petite vous donnera la réponse.

Compagnies › La Compagnie dramatique du Québec et Les gens d’en bas Texte › Isabelle Hubert Mise en scène › Jean-Sébastien Ouellette Assistance à la mise en scène › Anne Plamondon Distribution › Catherine De Léan, Maxime Denommée, Jean-Michel Déry et Marie-Hélène Gendreau Décor, costumes et accessoires › Marilou Bois Lumière › André Rioux Musique › Andrée Bilodeau et Patrick Ouellet

Communiqué de presse | Théâtre Le Périscope

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *