Normal Desires Danse-Cité
Nouvelles

Le dire de Di à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins

Le Dire de Di

Le dire de Di, poignante et envoûtante pièce de Michel Ouellette, est présentée à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins pour un soir seulement (samedi 13 octobre à 19h30), votre toute dernière chance de la découvrir ou de la redécouvrir. Ce spectacle solo, écrit par l’un des plus importants dramaturges de l’Ontario français, met en vedette la sensible et fougueuse comédienne Marie-Ève Fontaine. Poursuivant un cycle de création initié avec le marquant Testament du couturier, la pièce Le dire de Di représente la quatrième rencontre artistique du metteur en scène Joël Beddows avec les oeuvres de Ouellette.Le Dire de Di

« C’est magnifique, vraiment. [Ça joue] avec les sonorités… On dirait une partition: c’est très musical. (…) Il y a toute cette image poétique qui est portée par le texte – et magnifiquement bien aussi par l’interprète, […] qui est magnifique, tout simplement! » Martin Vanasse, Les Matins d’ici, Radio-Canada

Synopsis

Di habite toujours la trop grande maison familiale perdue entre les champs, les forêts et la grand-route. Elle y vit avec sa mère Makati, son papa Paclay et le beau Mario Morneau, le deuxième mari de sa mère. Ce fragile et merveilleux équilibre sera rompu par l’arrivée de Peggy Bellatus et de ses effrayantes machines minières, qui bouleversent la terre, les désirs et les secrets. Avec cette « pièce pour une femme seule », Michel Ouellette poursuit son exploration du théâtre poétique, ludique, dont les personnages sont conçus comme des poèmes, s’exprimant dans une langue bigarrée et joueuse, pleine de trous et de rebonds.

Le Dire De Di

Photo : Marc LeMyre

Le dire de Di : Une oeuvre lumineuse et actuelle

Véritable conte initiatique, Le dire de Di évoque le passage d’une jeune fille de l’adolescence à l’âge adulte, apprenant à décrire son monde tel qu’elle le voit, découvrant le véritable amour et vivant son éveil sexuel. Fable lumineuse sur une famille unie malgré ses différences, l’univers se construit à travers la parole poétique, musicale et joueuse de l’héroïne ─ fort bien nommée ─ Di. La pièce aborde des enjeux des plus actuels en ce qui a trait à la dépossession du territoire et à la destruction de la beauté des paysages par l’exploitation de ressources naturelles, mais aussi au sujet de la puissance de l’amour et de la diversité sexuelle.

Entre fougue et expérience

Seule sur scène, la comédienne Marie-Ève Fontaine porte le spectacle à bout de bras, avec engagement et vivacité. Sa fougueuse interprétation est appuyée par la recherche artistique de créateurs en pleine possession de leurs moyens, ayant fait leurs marques au cours de leurs nombreuses années d’expérience. En plus du metteur en scène Joël Beddows et du texte signé par Michel Ouellette, l’équipe de création du dire de Di compte parmi ses rangs Guillaume Houët (éclairages), Michael Spence (scénographie), Thomas Sinou (environnement sonore) et Marie-Josée Chartier (chorégraphie).

En parallèle au spectacle

Le Théâtre la Catapulte offre deux activités autour de cette représentation :

  • Surtitres en anglais : une occasion idéale de sortie avec vos amis anglophones ou francophiles.
  • Discussion avec les artistes : restez des nôtres après la représentation, afin de rencontrer la comédienne Marie-Ève Fontaine et l’auteur Michel Ouellette, à l’occasion d’une discussion d’après-spectacle.

Communiqué de presse | La Nouvelle Scène Gilles Desjardins

2 commentaires

  1. c’est quoi les themes de l’histoire

    • JEU

      Les thèmes abordés sont : le passage de l’adolescence à l’âge adulte, la famille, la dépossession du territoire, la destruction par l’exploitation de ressources naturelles, la puissance de l’amour et la diversité sexuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *