Normal Desires Danse-Cité
Nouvelles

Le théâtre Périscope présente la pièce Baby-sitter

Baby-sitter

Habituée à donner une place particulière aux personnages féminins nouveaux et dérangeants, la compagnie Théâtre Catfight propose ici une comédie intelligente, déstabilisante et éclatée qui plonge le public au cœur d’une réflexion sur le féminisme et la misogynie latente. Guidé par l’écriture vraie et sans pudeur de Catherine Léger, le public voyage dans les eaux troubles de la rectitude politique, des blagues de viol et du faux-féminisme. Créée en avril 2017, Baby-sitter a été automatiquement appelée en tournée au Québec et la pièce a déjà été traduite en anglais et en allemand.

Quelle est la place des hommes dans le mouvement féministe et dans les débats qu’il provoque? Comment survivre à ces débats sans se perdre soi-même? Dans Baby-sitter, les hommes sont féministes jusqu’à la condescendance et les femmes jouissent abusivement de leur liberté. Un univers marquant connecté à notre époque.

Cédric a gaffé sérieusement. Il était saoul à un match des Alouettes et a tenu des propos sexistes à une journaliste en direct. En 24 heures, la vidéo a été vue plus de 200 000 fois sur YouTube et Cédric a été suspendu de sa job chez Hydro-Québec. Nadine, sa blonde, veut qu’il s’excuse au plus vite. Mais Jean-Michel, le frère de Cédric, journaliste-vedette, pense qu’il ne faut pas banaliser l’évènement, il pense que cet acte manqué est la pointe de l’iceberg de la misogynie de Cédric. Par chance, la nouvelle baby-sitter va déstabiliser tout le monde en ramenant l’harmonie avec ses jeux thérapeutiques… étonnants.

Le théâtre Périscope présente la pièce Baby-sitter

photos : Véronique Boncompagni

Texte et idée originale : Catherine Léger \ Mise en scène et appui dramaturgique : Philippe Lambert \ Distribution : David Boutin, Isabelle Brouillette, Victoria Diamond et Steve Laplante \ Décor et costumes : Elen Ewing \ Lumière : Étienne Boucher \ Conception sonore : Benoît Côté \ Production : Théâtre Catfight

Communiqué | Théâtre Périscope

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *