Catégorie : JEU 142 : L’enfant au théâtre

jeu_142web

Tragedia endogonidia de Romeo Castellucci (Societas Raffaello Sanzio). © Luca Del Pia.

Fascinant tout autant les créateurs que le public, les personnages d’enfants abondent dans la dramaturgie, la littérature et le cinéma québécois. Ces héros enfantins s’initient au monde non pas avec la candeur qu’on pourrait associer à leur jeune âge, mais plutôt avec excès, menés par le désespoir ou la révolte. Et c’est peut-être cette ambiguïté qui fait que ces personnages représentent des figures si mémorables, ambiguïté du petit être tout à la fois innocent et révélateur des angoisses et cruautés de la société, de ce que, par habitude, on ne voit plus.

Dans ce dossier, nous avons voulu interroger la présence de l’enfant au théâtre et définir le regard qu’il pose sur le monde. Le problème de sa représentation scénique, d’autant plus délicat lorsqu’il s’agit d’un enfant qui meurt, est également soulevé. Proposant un point de vue décalé sur le réel, provoquant l’imprévisible sur la scène, révélant le chemin perdu du souvenir, l’enfant au théâtre, tel que présenté par des collaborateurs qui explorent diverses démarches théâtrales d’ici et d’ailleurs, suscite de multiples réflexions, tant sociales qu’esthétiques.

L’écriture pour les jeunes publics et le jury d’enfants du Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles. Les personnages d’enfants chez Marie Brassard, Normand Chaurette et Olivier Choinière. Jouer un enfant : entretien avec Olivier Morin, Sébastien René et Audrey Talbot. L’enfant acteur dans les spectacles de Romeo Castellucci et Boris Charmatz. L’enfant qui meurt : évolution d’un motif ; réflexion de Nini Bélanger et Pascal Brullemans. Carte blanche à Evelyne de la Chenelière : un regard d’enfant sur la mère.

Aussi dans ce numéro

Un hommage à Marthe Turgeon, signé Alice Ronfard. Vers le FTA 2012 : Anne Teresa De Keersmaeker, Daniel Léveillé et le Nature Theater of Oklahoma. La mission de la Fondation Jean-Pierre Perreault. Portrait de Patrice Chéreau. L’engagement selon Patrice Dubois.

Consultez JEU 142 sur Érudit.