Nouvelles

Théâtre/Public no 202 – Kitsch et néo-baroque

Le numéro 202 de Théâtre/Public propose de ressaisir les enjeux des représentations, figurations, excrétions désignées kitsch, baroques et maniéristes sur les scènes contemporaines, en adoptant un angle interdisciplinaire et interculturel.

Le contemporain y est envisagé comme ce qui soutient et condense la problématisation historique. L’objet d’étude empêchant tout cloisonnement des questionnements esthétiques, politiques, économiques et sociaux adressés à la scène, cette dernière est donc abordée en tant qu’espace de réunion et de friction des codes, identités et formes préconçues.

Les problématiques majeures de ce dossier sont :
— Qu’est-ce que le kitsch au théâtre ?
— Quels sont les enjeux politiques et esthétiques des productions kitsch ou néobaroques ?
— Comment la problématique du genre se répercute-t-elle sur les scènes contemporaines ?
— Quels sont les apports de ces formes alternatives au théâtre d’institutions ? 

LES AUTEURS

Isabelle Barbéris est agrégée de lettres modernes, maître de conférence en arts du spectacle à l’université de Paris-VII, et a achevé une thèse sur le théâtre de Copi dans laquelle elle aborde les questions de la représentation du genre, de l’outrance, de la parodie mimétique et cathartique et du psychodrame.

Karel Vanhaesebrouck est maître de conférences, département art et littérature à l’université de Maastricht. Ses domaines de recherche sont l’histoire culturelle de la première modernité, l’histoire du théâtre et les performances studies.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *