Nouvelles

Un dossier consacré à Christoph Marthaler dans le nouveau numéro de la revue Mimos

Le magazine trilingue MIMOS (français, allemand, italien) , publié par la Société suisse du théâtre, vient de lancer un numéro consacré au metteur en scène Christoph Marthaler, figure majeure de la scène européenne contemporaine. Musicien de formation, Marthaler crée des oeuvres chorales, où geste et musique se croisent et créent de magnifiques tableaux vivants. Très critique de la Suisse et de sa petite bourgeoisie, ses spectacles passent au crible les excès du capitalisme. Il travaille souvent en étroite collaboration avec la scénographe Anna Viebrock et aime les scénographies démesurées et bigarrées.

Il réalise des mises en scène de théâtre et d’opéra toujours très courues sur les scènes internationales. Le Festival d’Avignon 2004 a présenté Groundings, sur le naufrage économique de la compagnie d’aviation Swissair, et Riezenbutzbach, sur la crise économique, en 2009. Il était l’artiste invité du festival en 2010 et a créée pour la Cour d’Honneur le spectacle Papperlapap. En 2005 il a créé à Vienne Schutz vor der Zukunft (Se protéger de l’avenir), en 2006 Winch only, spectacle musical et théâtral. Pour l’opéra, il a réalisé Pelléas et Mélisande, Luisa Miller, FidelioPierrot lunaireKátia KabanováLes Noces de Figaro et Tristan et Isolde. Christoph Marthaler a reçu l’Anneau Hans-Reinhart 2011 décerné par la Société suisse du théâtre.

MIMOS propose notamment un texte sur la réception de Christoph Marthaler en Suisse romande, une réfexion sur la place de la musique dans son oeuvre et une entrevue avec la comédienne Nikola Weisse, fidèle collaboratrice de Marthaler. 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *