Nouvelles

Table ronde autour de la pièce Capital confiance

Communiqué de presse: «Du 13 au 17 mars, Espace Libre présente Capital confiance, une création de Transquinquennal et du Groupe TOC de Belgique. Depuis la crise des subprimes aux États-Unis en 2007, le capitalisme est encore une fois bien malade. Mal passager ou incurable ? Après avoir recensé les avis des experts, les collectifs belges Transquinquennal et le Groupe Toc restituent ici le fruit de leur enquête en une succession de scènes à la fois hilarantes, grinçantes et magnifiques. Une première en Amérique du Nord !

La représentation du vendredi 16 mars (qui a exceptionnellement lieu à 18 h 30) sera suivie d’une table avec Nancy Neamtan, présidente directrice générale du Chantier de l’économie social, Louis Gaudreau, professeur en travail social à l’UQAM et Simon Tremblay-Pepin, chercheur à l’IRIS. Animée par Paul Lefebvre, conseiller dramaturgique au CEAD.

Notre société peut-elle guérir de la crise? Existe-t-il une alternative au capital? À travers ces deux questions, les panélistes tenteront d’aborder la notion de confiance, inscrite au cœur de la pièce. Comment se construisent les modes financières (confiance/défiance) ? Quelles sont les conséquences politiques de ce phénomène et les répercussions dans nos vies ?

NANCY NEAMTAN est présidente-directrice générale du Chantier de l’économie sociale, une corporation autonome rassemblant les promoteurs et les partenaires de l’économie sociale au Québec, depuis 1996. Nancy Neamtan assume également la présidence du Conseil des fiduciaires de la Fiducie du Chantier de l’économie sociale.

LOUIS GAUDREAU est professeur à l’École de travail social de l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent de manière générale sur les transformations des sociétés capitalistes provoquées par la récente montée en puissance de la sphère de la finance.

SIMON TREMBLAY-PÉPIN est chercheur à l’IRIS. Journaliste, militant et consultant en relations publiques, il s’est impliqué dans divers médias et organisations. Ses intérêts de recherche sont les systèmes politiques, les finances publiques et les perspectives de démocratisation économique.

PAUL LEFEBVRE qui travaille depuis janvier 2010 comme conseiller dramaturgique au Centre des auteurs dramatiques est aussi traducteur, metteur en scène et professeur de théâtre. Depuis 2005, il représente le Canada à la Commission internationale des théâtres francophones.»

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *