Nouvelles

L’acteur-auteur : laboratoire 2012 du Théâtre français du CNA

Communiqué de presse: « Du 12 au 20 juin 2012, Wajdi Mouawad dirige un stage intitulé “L’acteur-auteur et offert aux jeunes comédiens de divers horizons.

Les Laboratoires du Théâtre français sont une occasion annuelle de formation continue pour les artistes de partout au Canada. Instaurées par le directeur artistique Denis Marleau, ces classes de maîtres invitent des artistes d’envergure internationale à venir partager les connaissances acquises dans la pratique de leur art et à aborder leurs questionnements avec des professionnels du théâtre. Ces rencontres permettent aux participants de marquer une pause et un temps de réflexion dans leur propre démarche artistique, d’échanger avec leurs pairs et de se situer par rapport à une proposition radicale et originale.
 
La première édition, tenue en 2002, accueillait André Markowicz qui, avec Denis Marleau, explorait avec des acteurs la diction des textes russes traduits en français. Le jeu de l’acteur était aussi au centre de l’atelier de l’année suivante où le metteur en scène français d’origine américaine Stuart Seide s’intéressait à l’incarnation des œuvres de Sénèque. Puis, ce fut au tour des dramaturges de se pencher sur la « géométrie du récit » dans un atelier dirigé par l’auteur et metteur en scène Wajdi Mouawad qui prenait pour point de départ la question du temps dans la fiction et l’écriture scénique. L’année suivante, en 2004, la mise au monde du verbe par l’acteur devenait le centre des préoccupations des participants au laboratoire dirigé par le tandem formé par l’auteur Daniel Danis et le metteur en scène Alain Françon. En 2005, l’auteur Normand Chaurette remplaçait au pied levé José Pliya en proposant un atelier sur les assises du travail de l’écrivain. L’année suivante, Brigitte Haentjens s’interrogeait sur « l’acteur vertical » et les fondements de l’interprétation du tragique. Le travail de l’acteur était aussi analysé, mais cette fois sous un jour très différent, lors du laboratoire dirigé par le metteur en scène bulgare Galin Stoev, qui réfléchissait sur la notion de personnage et de situation. En 2009, Wajdi Mouawad a décidé de poursuivre les laboratoires et a invité l’auteure Suzanne Lebeau à diriger une classe de maître où les participants ont exploré la notion d’écriture théâtrale destinée aux enfants. En 2010, Robert Lévesque a abordé la critique théâtrale comme engagement et résistance, et l’an dernier, Claude Poissant s’est attardé à la notion de la création et aux difficultés qu’elle peut engendrer.
 
Cette année, Wajdi Mouawad a tenu à offrir un laboratoire portant sur le jeu d’acteur en guise de conclusion à son directorat artistique du Théâtre français du CNA.
 
 
L’ACTEUR-AUTEUR

L’exploration à laquelle nous procéderons au cours de ce laboratoire cherchera à gommer cette limite qui sépare l’acteur de l’auteur, et que l’on appelle le texte. L’un l’écrit, l’autre l’interprète. C’est une limite qui laisse chacun dans son monde et d’où naissent en général des conventions, des mondanités, où l’acteur promet respect à l’auteur, lequel promet le moins d’ingérence possible dans le jeu du comédien. Si cela ressemble à un partage des rôles, il est important de se souvenir que le partage est un geste qui sépare autant qu’il unit; le partage crée des failles, les failles donnent naissance aux défaites. Comment abolir ce partage sans oublier l’art de l’un assemblé à l’art de l’autre ?
 
Transgresser la loi de « l’interprète porte-parole » pour en faire un acteur-auteur; acteur dans l’écriture du texte, acteur porteur de la source de l’écriture. Acteur dans la délinquance du texte, c’est-à-dire allant au-delà du rapport obéissant à la pensée de l’auteur. L’acteur faisant de sa propre pensée, de sa propre existence l’endroit où l’écriture vient s’appuyer, et non l’inverse. Un acteur qui ne s’adosse pas à la beauté du texte. Au contraire : qui transperce cette beauté, la met en charpie pour la recomposer, mot à mot, selon les combinaisons choisies par l’auteur, mais redécouvertes, pierre par pierre, par l’interprète.
 
Il sera donc question, suivant la manière d’aborder le texte – depuis la forme sous laquelle il apparaît sur la page jusqu’au sens étymologique de chaque mot qui le compose –, de le transformer en une arborescence de sensations, de visions et d’émotions avec lesquelles l’acteur devra composer tout au long de son jeu. Comment décortiquer, dans la plus grande lenteur, les instants et les ponctuations du texte ? Comment dégager les multiples sens des mots comme on écraserait un grain de poivre pour en libérer les senteurs ? Comment approcher un texte, non pas pour se l’approprier, mais pour s’y approprier, lui devenir propre; geste qui est précisément la relation qui unit l’auteur à l’écriture. Cet atelier s’adressera prioritairement aux acteurs.

 
WAJDI MOUAWAD

Né en 1968, l’auteur, metteur en scène et comédien Wajdi Mouawad a passé son enfance au Liban, son adolescence en France et ses années de jeune adulte au Québec. C’est là qu’il fait ses études et obtient en 1991 le diplôme en interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada. Il codirige aussitôt avec la comédienne Isabelle Leblanc sa première compagnie, Théâtre Ô Parleur. En 2005, il crée les compagnies de création Abé Carré Cé Carré avec Emmanuel Schwartz au Québec et Au Carré de l’Hypoténuse en France. Parallèlement, il prend en 2000 la direction artistique du Théâtre de Quat’Sous à Montréal pour quatre saisons. Associé avec sa compagnie française à l’Espace Malraux, scène nationale de Chambéry et de la Savoie, de 2008 à 2010, il est en 2009 l’artiste associé de la 63e édition du Festival d’Avignon, où il propose la tétralogie Le Sang des Promesses. Il est directeur artistique du Théâtre français depuis septembre 2007.
 
 
INSCRIPTION

La onzième édition des Laboratoires du Théâtre français est un rendez-vous privilégié pour les acteurs. Pour vous inscrire, veuillez soumettre les renseignements et documents suivants :
 
1. Votre nom et vos coordonnées complètes (adresse, téléphone, courriel).
 
2. Votre curriculum vitæ, préférablement accompagné d’une photographie.
 
3. Une lettre détaillant vos motivations, adressée au directeur du stage.
 
De plus, les résidants de l’extérieur de la région d’Ottawa-Gatineau doivent joindre à leur dossier une lettre de demande d’aide financière, adressée au directeur administratif du Théâtre français, précisant le moyen de transport qu’ils prévoient employer, le coût du trajet aller-retour ainsi que les modalités de leur hébergement.
 
DATE LIMITE D’INSCRIPTION : Lundi 2 avril 2012

COÛT :
350 $ (incluant le repas du midi)

POSTEZ VOTRE DOSSIER À :
Marie Claude Dicaire
Théâtre français, Centre national des Arts
53, rue Elgin C.P. 1534, succursale B, Ottawa ON K1P 5W1

Ou transmettez-le par courriel à :
marieclaude.dicaire@cna-nac.ca

SÉLECTION DES STAGIAIRES :
La sélection des stagiaires sera faite par le directeur du stage. Les réponses seront transmises le 17 avril 2012. L’aide financière accordée vous sera aussi indiquée à ce moment.

CONFIRMATION DE VOTRE PARTICIPATION :
Si vous êtes sélectionné(e), vous devrez confirmer votre participation au stage et faire parvenir vos frais d’inscription sans délai. Date limite pour confirmer votre participation : lundi 30 avril 2012.

RENSEIGNEMENTS :
Marie Claude Dicaire
613-947-7000, poste 523 ou 1-866-850-2787, poste 523
marieclaude.dicaire@cna-nac.ca <mailto:marieclaude.dicaire@cna-nac.ca>

 
Horaire et lieu des Laboratoires
 
Horaire
L’édition 2012 des Laboratoires du Théâtre français aura lieu du 12 au 20 juin 2012 inclusivement. Il y aura relâche le 16 juin. Les séances se tiendront de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h (il y aura des travaux à effectuer en dehors des heures de l’atelier). Le repas du midi sera pris en commun sur place. Les participants devront assister à toutes les séances, sans exception.

Lieu
The Irving Greenberg Theatre Centre (GCTC)
1233, rue Wellington Ouest (au coin de l’avenue Holland)
Ottawa ON
 
Comment s’y rendre : Pour vous rendre au Irving Greenberg Theatre Centre à partir de l’autoroute 417 (Queensway), prenez la sortie 122 vers l’avenue Parkdale. Tournez à droite sur l’avenue Parkdale et prenez la 2e rue à gauche (Wellington Ouest). Le Irving Greenberg Theatre Centre sera à votre droite. Les autobus 2 et 16 d’OC Transpo font le lien entre le Irving Greenberg Theatre Centre et le centre-ville d’Ottawa.
 
 
Aide financière

Les participants aux Laboratoires résidant à l’extérieur de la région immédiate d’Ottawa-Gatineau auront accès à l’aide financière du Théâtre français du CNA, sous réserve des fonds disponibles. Cette aide prendra deux formes : contribution aux frais de voyage et contribution aux frais de séjour.
 
Voici les modalités prévues à ces fins :
 
Contribution aux frais de voyage : La contribution aux frais de voyage est établie sur présentation de reçus, à partir du coût des transports en commun entre le lieu de résidence du participant et Ottawa.
 
1. Participants résidant à une distance de 100 à 299 km d’Ottawa : une indemnité pouvant atteindre 75 % des frais de voyage selon les fonds disponibles.
 
2. Participants résidant à 300 km et plus d’Ottawa : une indemnité pouvant atteindre 90 % des frais de voyage selon les fonds disponibles.
 
Contribution aux frais de séjour : La contribution aux frais de séjour est établie sur présentation des renseignements pertinents sur votre logement et sur le dépôt de pièces justificatives appropriées.
 
1. Participants devant séjourner à Ottawa pendant la durée du stage : indemnité pouvant atteindre 500 $, selon les fonds disponibles »

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *