Nouvelles

La saison 2012-2013 du Trident est dévoilée

Communiqué de presse: Pour Gill Champagne,  codirecteur général et  directeur artistique, la 42e saison du Théâtre du Trident sera riche en émotions, haute en couleurs et en rebondissements. Elle revêt des accents parfois comiques, parfois tragiques mais toujours aussi surprenants.

Des gens qui se perdent. Des gens qui s’enfuient. Des gens qui se retrouvent entre Québec et Berlin, vous serez témoins d’amours impossibles. En passant par Laramie, petite ville du Wyoming, vous assisterez à la bouleversante enquête sur le meurtre d’un jeune homosexuel. Ensuite, vous vous retrouverez sur le Mont Blanc avec le Docteur Frankenstein poursuivi par sa légendaire Créature jusqu’en Angleterre. Vous découvrirez les habitants d’une ville atteints de rhinocérite avant de vous rendre dans le bureau du célèbre Docteur Freud à Vienne attiré par une mystérieuse chanteuse de cabaret.

À l’affiche:

  • Tout ce qui tombe, texte de Véronique Côté, mise en scène de Frédéric Dubois, du 18 septembre au  au 13 octobre.

Une allemande, mariée à un québécois, remet en question son couple, alors qu’elle ne  peut lui faire un enfant. Frédéric Dubois nous offre ce voyage où la fragilité de la vie côtoie la force de l’amour.

  • Le projet Laramie, texte de Moisés Kaufman, mise en scène de Gill Champagne, du 6 novembre au 1er décembre.

Un crime haineux, violent et inacceptable est à la base de cette pièce. Comment     expliquer l’inexplicable? En posant des questions. En parlant. En dénonçant… Le metteur en scène Gill Champagne retracera le fil des événements!

  • Frankenstein, texte de Nick Dear (d’après Mary Shelley), mise en scène de Jean Leclerc, du 15 janvier au 9 février.

En cherchant le secret de la vie, le docteur Frankestein comprend trop tard les        répercussions dramatiques de ses travaux. Jean Leclerc dirigera cette production en plaçant l’émotion au cœur du récit.

  • Rhinocéros, texte d’Eugène Ionesco, mise en scène d’Alexandre Fecteau, du 5 au 30 mars.

Dans une bourgade française, les habitants sont peu à peu touchés par un mal mystérieux, la rhinocérite. Alexandre Fecteau nous plonge dans l’univers d’un théâtre qui semble absurde, mais qui en fait, est très révélateur de la psychée humaine.

  • Les enrobantes, texte de Marie-Christine Lê-Huu, mise en scène de Gill Champagne, du 23 avril au 18 mai.

L’intrigue se situe à Vienne, dans les années 30 et met en scène, nul autre que Sigmund  Freud. L’impuissance de Freud est la prémisse de ce spectacle de marionnettes pour  adultes.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *