Nouvelles

T’es où Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen | Sébastien David

Vient de paraître, aux éditions Leméac, T’es où Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen, de Sébastien David.

T’es où Gaudreault // Montréal, quelque part entre la mort de Marie-Soleil Tougas et le bogue de l’an 2000. William le junkie, Monique l’amoureuse enfermée et Dédé le petit de la construction attendent tous Gaudreault. Mais Gaudreault n’arrivera jamais. Continuer ou arrêter de l’attendre? Espérer ou tout laisser tomber? Cette courte pièce reprend le thème de l’attente, celle qui est mythique, absurde, existentielle. Trois personnages qui n’ont pas de moyen, qui n’ont pas «les mots sacrament» pour se défendre, s’aimer ou se raisonner, mais qui pourtant vivent, dans la douleur certes, mais dans l’espoir naïf, l’espoir des âmes esseulées.

Ta yeule Kathleen // Il y a deux mois, Lynn la monoparentale a accouché de Kathleen le bébé. Kathleen pleure sans cesse et c’est insupportable. N’en pouvant déjà plus d’être mère à la maison, Lynn fera tout ce qu’elle peut pour sortir de son deux et demi, le temps d’une soirée, gardienne ou pas. Malgré la musique forte et les rencontres furtives avec plusieurs hommes, Lynn entendra les pleurs de Kathleen résonner sans cesse jusqu’à elle. Lynn la monoparentale, Lynn la mangeuse d’hommes ne sortira pas indemne de cette soirée bien spéciale.

Biographie de l’auteur: Diplômé de l’École nationale de théâtre en interprétation, Sébastien David est aussi auteur et metteur en scène. On a pu le voir comme acteur dans plusieurs productions comme Le doux parfum du vide de Pascal Lafond (m.e.s. Robert Bellefeuille), Chambres de Pascal Chevarie (m.e.s. Eric Jean) au Théâtre de Quat’sous, Vimy de Vern Thiessen (m.e.s. Eric Coates) présenté dans le cadre du Blyth Festival en Ontario et Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz (m.e.s. Louis-Karl Tremblay) au Théâtre Prospero. En janvier 2011, il écrit, met en scène et interprète un rôle dans En attendant Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen à la salle Jean-Claude-Germain du Théâtre d’Aujourd’hui, spectacle qui lui a valu le prix du meilleur texte original au Gala des Cochons d’or 2011. Il décide par la suite de créer sa propre compagnie qui se consacre à la dramaturgie contemporaine et dont il assure la direction artistique. Membre du CEAD, il travaille présentement sur sa prochaine pièce, Les morb(y)des, qui verra le jour dans un avenir rapproché. 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *