Nouvelles

Soirée sur le progrès à la Grande Bibliothèque le 29 octobre

Commission d’enquête sur la déconstruction des utopies? Cette nouvelle série (50 ans d’avenir – L’art pense) se veut un pont entre la culture québécoise des 50 dernières années et celle des 50 années à venir. Un artiste et un philosophe de différentes générations encadrent les performances de quatre jeunes artistes multidisciplinaires. Le public est appelé à prendre position, à prendre parole, à inventer des possibles.

LE PROGRÈS // Artiste invitée: Brigitte Haentjens, metteure en scène // Philosophe invité: Erik Bordeleau, philosophe et auteur // Direction artistique: Jasmine Catudal, directrice de l’OFFTA // Avec les prestations de Sarah Berthiaume (lecture de texte original et musique), Géraldine Bureau (performance musicale), François Lemieux (intervention en arts visuels) et Jérôme Minière (performance musicale).

C’est un fait étrange, de ceux qui résument notre époque, qu’il est plus facile d’imaginer la fin du monde que la fin du capitalisme. Comble de l’ironie, la chronique quotidienne de notre destruction annoncée est vécue en pleine conscience, comme si nous assistions à l’ultime spectacle.

Comment en sommes-nous arrivés là? Qu’est-ce qui nous a rendus si vulnérables, si prêts à justifier les destructions commises au nom du progrès? Est-ce que l’art, après l’épuisement des avant-gardes et des utopies, aspirant à la production d’une nouvelle humanité, est encore à même de tracer des lignes de fuite porteuses de manières d’être au monde plus soucieuses de globalité?

En collaboration avec l’OFFTA dans le cadre de l’année Philo de BAnQ // À l’Auditorium de la Grande Bibliothèque // Le lundi 29 octobre à 19h // Gratuit • Possibilité de réserver une place (frais de billetterie de 4 $)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *