Nouvelles

Les voyages du comédien

Paru récemment aux éditions Gallimard: Les voyages du comédien, de Georges Banu.

Note de l’éditeur:

L’acteur rend muet ou enthousiaste. Mais il rend également inapproprié tout discours programmatique autant qu’il interdit toute approche systématique. Pour Georges Banu, il ne s’agit pas de proposer une théorie globale, mais plutôt de formuler un modèle «mental», le modèle de «l’acteur insoumis» nourri des expériences biographiques et des données culturelles. Cet acteur, par-delà le rôle, révèle une identité de plateau, identité artistique dont le public saisit la dimension unique. Le livre de Georges Banu invite à faire «les voyages du comédien», en passant de l’acteur européen à l’acteur oriental, de l’acteur travesti à l’acteur étranger ou à l’acteur âgé. Il convoque et évoque certains des grands interprètes de notre temps, Gérard Philipe, Ryszard Cieslak, Sotigui Kouyaté, Yoshi Oida, André Wilms, Philippe Clévenot, Valérie Dréville, Hugues Quester, Marcel Iures… Ils représentent ces acteurs rares et singuliers qui vont «au-delà du rôle». Les voyages du comédien est né d’une fréquentation constante des salles et d’une passion pour l’acteur-poète. Livre d’un parcours de spectateur parvenu à son terme, spectateur ayant encore les yeux rivés sur l’acteur vivant qui, tout en interprétant un personnage, témoigne et se révèle depuis les plateaux de théâtre. 200 pages, 140 x 205 mm.

À propos de l’auteur:

Georges Banu (né le 22 juin 1943 en Roumanie) est un critique et un homme de théâtre français d’origine roumaine. Il vit en France depuis 1973. Professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, il est l’auteur de nombreux essais fondamentaux sur le théâtre. Sa connaissance de la scène européenne, voire mondiale, en fait un spectateur particulièrement éclairé. Il est notamment l’auteur du Théâtre sortie de secours (Aubier, 1984, prix de la critique dramatique), L’Acteur qui ne revient pas (Aubier, 1986, Folio 1993), Notre théâtre, La Cerisaie (Actes Sud, 1999), L’Homme de dos (Adam Biro, 2000) et d’un essai sur Peter Brook dont il est le spécialiste en France, Peter Brook Vers un théâtre premier (Points Essais, 2005). Il est aussi professeur au Centre d’études théâtrales, Université catholique de Louvain-la-Neuve. Membre statutaire ARIAS (Atelier de recherche sur l’intermédialité et les arts du spectacle). Responsable du Groupe de recherche sur la représentation théâtrale de la mort de l’enfant du Centre de recherche sur la théorie et l’histoire du théâtre. Secrétaire général (1985-1992), président (1994-2000), puis membre d’honneur de l’Association internationale des critiques de théâtre. Créateur en 1990, avec Michelle Kokosowski, de l’Académie expérimentale des théâtres, qui cessera ses activités en 2001. Codirecteur de la revue Alternatives théâtrales, avec Bernard Debroux. Directeur de la Collection “Le temps du théâtre” chez Actes-Sud.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *