Nouvelles

La programmation du Festival TransAmériques 2013

*Du 22 mai au 8 juin 2013, Montréal sera de nouveau le territoire de prédilection des artistes de danse et de théâtre qui donneront vie et sens à la 7e édition du Festival TransAmériques. Dans leur désir de changer le réel, de faire entendre, sous le fracas de la pensée dominante, la voix de la différence, les artistes d’ici et d’ailleurs réunis cette année au FTA créent un théâtre, une danse qui portent notre espoir d’un monde meilleur. Ils appellent au dialogue avec 22 spectacles – dont huit coproductions du Festival, six créations mondiales et trois grands événements gratuits –, ainsi que de multiples soirées spéciales, rencontres et films.

CONSULTEZ LA PROGRAMMATION COMPLÈTE

 

« À l’heure où la logique du profit justifie les pires dérives, formate la pensée et impose un mode de vie insensé ; à l’heure où la démocratie perd trop souvent de sa noblesse, les artistes attestent de notre fragilité, mais aussi de notre force individuelle et collective. Ils attisent notre capacité de résistance et de dissidence, notre soif de rêve et d’utopie. Face à un monde férocement désenchanté, ils invitent à imaginer le futur autrement.

Armés d’une vitalité joyeuse, d’une lucidité impitoyable, les créateurs fourbissent des esthétiques audacieuses et radicales qui en appellent autant à la réflexion qu’elles suscitent l’émerveillement. »

– Marie-Hélène Falcon, directrice générale et artistique

Dès le coup d’envoi avec le très attendu Un ennemi du peuple de Thomas Ostermeier, la première présence canadienne de la chorégraphe Robyn Orlin ou la création mondiale de Nella tempesta, de la compagnie italienne Motus qui a fait un tabac en 2012, le ton du Festival sera donné : la pensée artistique est une prise de position politique. Pendant plus d’une quinzaine de jours, créateurs confirmés et artistes à découvrir plongeront ensemble au coeur de nombreux autres enjeux intimes et universels qui secouent nos réalités. De Boris Charmatz à Joël Pommerat, de Marie Brassard à Louise Lecavalier, de Marie Chouinard à Lemi Ponifasio, en passant par la performeuse Dana Michel, les bouleversants acteurs atteints de déficience intellectuelle du Back to Back Theatre dans Ganesh Versus the Third Reich et le jeune créateur australien Bennett Miller et les 47 chiens saucisses qu’il mettra en scène sur la place des Festivals dans Dachshund UN, le temps promet de suspendre son vol et de laisser place aux émotions fortes.

Pendant le Festival TransAmériques, le monde se retrouve sur les scènes de la métropole dans une quinzaine de lieux. Seront rassemblés des créateurs de Montréal, de Québec, de Regina, de Toronto et de Vancouver, ainsi que d’Allemagne, d’Australie, de France, des Îles Samoa et d’Italie. Le FTA explore encore cette année de nouvelles contrées, cette fois en compagnie de la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin et son jouissif Beauty remained for just a moment…, et l’artiste pluridisciplinaire suédois Markus Öhrn et son Conte d’amour aussi dérangeant que captivant.

La vie d’un festival, c’est aussi des fêtes, des échanges, des rencontres. Puisque l’art est un dialogue, nous avons multiplié les soirées spéciales et les rencontres avec les artistes au Quartier général du Festival et les films.

Le Festival TransAmériques est un laboratoire de tous les possibles qui présente moult formes, propos et esthétiques. Dans le but d’en favoriser la découverte, la formule des forfaits a été complètement revue cette année afin qu’elle soit encore plus simple et avantageuse que jamais.

*Communiqué de presse officiel du festival

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *