Nouvelles

Une lettre de Dominique Leduc à Radio-Canada

Dominique Leduc, présidente du Conseil québécois du théâtre (CQT), a adressé le 21 mars cette lettre à Louis Lalande, vice-président principal des services français de Radio-Canada.

Monsieur Lalande,

Nous avons appris avec regret le départ prochain de M. Claude Deschênes.  Ce grand journaliste de la scène culturelle québécoise prendra un repos bien mérité après une carrière foisonnante et inspirante.  M. Deschênes a joué un rôle de premier plan dans la promotion des arts auprès du grand public et son absence ne passera certainement pas inaperçue.  Sa passion, sa curiosité et son expérience ont permis à Radio-Canada, télévision et radio publiques de première qualité, de remplir pleinement son mandat culturel. Bien que nous comprenions tout à fait la décision de M. Deschênes, nous appréhendons le vide que le départ d’un grand serviteur des arts comme lui laissera dans le paysage culturel.

Dans sa lettre de démission, M. Deschênes s’exprime clairement sur la diminution du temps d’antenne alloué aux arts, confirmant ainsi une nette impression ressentie par le milieu artistique depuis quelques années.  Considérant que la radio et la télévision publiques se doivent, entre autres choses, d’être un reflet de la vitalité culturelle de notre société, nous nous inquiétons de cette tendance.  Il est indéniable que la disparition des magazines culturels et que la diminution du temps consacré aux arts dans les émissions d’information, de variété ou d’affaires publiques, sont des questions préoccupantes.  Le Conseil québécois du théâtre se penche actuellement sur cette problématique et nous aimerions avoir votre point de vue. Cette semaine, au cours du dîner de la remise du Grand Prix du Conseil des arts de Montréal, dont Radio-Canada est partenaire depuis 20 ans, vous avez témoigné de l’importance que Radio-Canada accorde à la culture. Je profite donc de l’occasion pour vous demander, au nom du milieu théâtral québécois, ce que vous comptez faire pour que les arts reprennent peu à peu leur place au sein de notre télévision et radio publiques. Ce serait un plaisir d’échanger avec vous sur le sujet, de vous lire ou de vous entendre.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs,

Dominique Leduc

Présidente du Conseil québécois du théâtre

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *