Nouvelles

La programmation du OFFTA 2013 est dévoilée

Le OFFTA,  c’est plus de 90 artistes, 26 représentations, 8 activités satellitaires dont plusieurs partys, mais surtout un éventail de propositions artistiques audacieuses, réfléchies, politiques et impertinentes. La programmation 2013 a été dévoilée hier à La Buvette à Simone.

Pour sa soirée d’ouverture, le OFFTA a orchestré un événement d’envergure qui se déroulera dans un lieu-surprise, loin du centre-ville… Détruire, nous allons, de Philippe Boutin, chorégraphié par Dave St-Pierre, mettra en scène 40 danseurs et comédiens sur un terrain de football dans une saga amoureuse à grand déploiement. Les Fermières Obsédées compléteront le programme d’ouverture avec leur performance trash, burlesque et inimitable, Bonbon/Candy. Un événement de 5 heures, inclassable et intoxicant!

Parmi les jeunes artistes à suivre au OFFTA cette année, les danseuses et chorégraphes Karenne Gravel et Emmalie Ruel présentent Parce qu’on sait jamais où, en jeunes guerrières kitsch, elles se lancent le défi d’être prêtes à tout, en toutes circonstances. Dans ce programme double, Félix-Antoine Boutin, auteur et metteur en scène, présentera Koalas, pièce de théâtre sur la dépendance affective et sur le doute. Une écriture débordante d’images fortes, de paillettes et de sang.

De leur côté, l’auteure Sarah Berthiaume et le comédien-musicien Adrien Bletton nous emmènent dans la stratosphère avec Le progrès, une réflexion musicale et poétique autour de la chute vertigineuse de Félix Baumgartner. Ils seront suivis de Ne meurs pas tout de suite, on nous regarde où l’exceptionnel Manuel Roque incarnera, en compagnie de Lucie Vigneault, une chorégraphie becketienne à saveur de fin du monde.

Nous accueillant dans leur espace de vie temporaire, les performeurs Anne-Marie Ouellet et Thomas Sinou, de L’eau du bain nous inviteront à réfléchir à des sujets graves et/ou anodins dans Nous ne serons pas vieux, mais déjà gras de vivre. Une rencontre poignante.

Année après année, le OFFTA fait place à des laboratoires et à des premières étapes de création. Ce sera l’occasion pour Nini Bélanger de présenter Quelqu’un va venir, laboratoire-rencontre autour de la pièce de Jon Fosse. Avec Rafaël Ouellet, elle se penchera  sur les interactions possibles entre la scène et le cinéma.

Philippe Ducros sera aussi de la 7e édition avec Eden Motel, réflexion-choc sur notre société marchandée et surmédicamentée inspirée des deux premières parties de son roman. Le OFFTA s’associe cette année à La 2e Porte à Gauche pour produire son MIXOFF, rencontre présentée à l’état brut, entre deux artistes de différentes disciplines n’ayant jamais travaillé ensemble auparavant. Cette année, Olivier Choinière et Marie Béland exploreront le couple danse-théâtre.

Parmi les spectacles présentés au OFFTA, un programme triple où l’intellect et le physique s’épousent avec une grande cohésion : Why are dogs succesful on stage ? de Maria Kefirova,  I’m faking it, de Adam Kinner et Where the river got the water remix de Hanako Hoshimi-Caines,avec la chanteuse Katie Moore. Dors est un spectacle immersif sur la nuit et ses différents états d’âme et de corps, par Jacques Poulin-Denis.

WHAT BLOODY MAN IS THAT? d’Angela Konrad s’attaque à Macbeth avec des tours de chant d’opérette, des corbeaux ensanglantés et une esthétique survoltée. Farewell Montreal, où le duo Dustin Harvey et Chad Dembsky nous invite à une fin de party orchestrée spécialement pour nous; une ode à Montréal à la fois loufoque et nostalgique.

Pour clore le festival, le OFFTA a convié Geneviève et Matthieu de l’Abitibi pour venir enflammer la salle du Théâtre d’Aujourd’hui avec leur prestation musicale déjantée !

 

Consultez le site web de l’événement 

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *